•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des acteurs économiques pressent la CAQ de donner le feu vert au tramway

Esquisse du projet de tramway.

Soixante-neuf pour cent des personnes consultées ont dit être « totalement en accord » (59%) ou « partiellement en accord » (10%) avec l'aménagement privilégié par la Ville.

Photo : Radio-Canada

Dans une lettre ouverte adressée à François Legault, des membres de la communauté d'affaires du Québec demandent au gouvernement de la CAQ d'adopter « sans plus tarder » les décrets permettant de lancer les appels de propositions pour la construction du tramway de Québec.

Nous tenons à vous réaffirmer notre volonté de voir le tramway de la Ville de Québec passer en appel de propositions sans plus tarder, afin qu’il puisse voir le jour, peut-on lire dans la missive diffusée samedi dans le Journal de Québec.

Les signataires s'inquiètent des retards dans l'approbation du projet de tramway, qui risquent de faire gonfler la facture finale.

Nous vous demandons de faire preuve du leadership auquel vous nous avez habitués en mettant le pied sur l’accélérateur et en vous assurant que le projet se concrétise, au bénéfice de la population, indiquent-ils.

Cette initiative de la campagne de soutien au réseau structurant de transport en commun J'ai ma passe est cosignée par une dizaine d'acteurs économiques québécois. Parmi ceux-ci, le président du Conseil du patronat, Karl Blackburn, le président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec Steeve Lavoie, et France Rodrigue, vice-présidente immobilier et approvisionnement chez Beneva (fusion de SSQ Assurances et La Capitale).

« Le tramway représente la meilleure solution pour répondre aux besoins en mobilité de la région, tant aujourd’hui que pour les 50 prochaines années.  »

— Une citation de  Lettre ouverte de J’ai ma passe adressée au gouvernement Legault

Dénouer l'impasse

Cette lettre survient après une semaine de tensions entre le gouvernement Legault et le maire de Québec Bruno Marchand au sujet du tramway.

La CAQ veut que le maire s'engage à respecter certaines conditions avant de donner le feu vert au projet, notamment sur les voies partagées sur le boulevard René-Levesque. Bruno Marchand, lui, souhaite avoir les coudées franches et a accusé la CAQ de trouver des prétextes pour retarder le projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...