•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réforme municipale : le ministre Daniel Allain nie avoir subi des pressions d’Irving

Montage photo de deux députés debout en Chambre pendant la période de questions.

Keith Chiasson (gauche), député libéral de Tracadie-Sheila, et le ministre Daniel Allain (droite) le 25 mars 2022 à l'Assemblée législative, à Fredericton.

Photo : Assemblée législative du Nouveau-Brunswick / legnb.ca

Radio-Canada

L’opposition libérale au Nouveau-Brunswick trouvent suspecte une modification apportée à l’une des nouvelles entités municipales créées par la réforme qu’orchestre le gouvernement provincial.

À l’Assemblée législative, vendredi, le Parti libéral a interpellé le ministre qui pilote la réforme en lui demandant pourquoi 25 000 hectares de forêt ont été retirés de la future entité municipale 40, formée par le regroupement de Sackville et Dorchester.

Ce territoire, reclassé en zone rurale, inclut des terres qui appartiennent à l'entreprise J. D. Irving.

Plusieurs communautés ont demandé des changements, on a qu’à penser à Chiasson Office, Savoy Landing, Lac-Baker, Chipman, Minto : un refus à chaque fois. Et là on apprend, dans le fond, qu’il y a des décisions qui sont faites par la porte d’en arrière, a allégué le député libéral de Tracadie-Sheila, Keith Chiasson.

Je voudrais savoir si le ministre a retiré ces parcelles [de terrain] après que Irving ou le premier ministre se soit interposé, a-t-il demandé durant la période de questions.

Daniel Allain, ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale, s’est insurgé contre ce qu’il a qualifié de calomnies.

Monsieur le président, on voit certainement un député qui n’a pas fait sa job, a lancé le ministre en Chambre. M. Allain a énuméré plusieurs changements accordés à d’autres collectivités concernées par les regroupements municipaux, et réitéré que son ministère a fait preuve de transparence.

Aucun contact avec Irving, dit le ministre

C’est de la foutaise, a renchéri plus tard le ministre Allain, lorsqu’interrogé à propos des insinuations de l’opposition.

En entrevue à Radio-Canada vendredi après-midi, il a accusé certains membres de l’opposition d’imaginer des théories de conspirations et dit que le député de Tracadie-Sheila fait circuler de la désinformation à l’Assemblée législative.

En entrevue dans la journée, il a déclaré que rien n’était incongru dans ce regroupement municipal. Un des principes de cartographie dans le Livre blanc [de la réforme municipale] nous indique que les terres rurales devraient rester dans les districts ruraux. C’est important, ça, a-t-il dit. On veut faire sûr que les parcelles rurales restent rurales.

Les équipes de transition des 89 entités municipales travaillent avec huit cartographes, précise le ministre. Le ministre juge blessant que l’on insinue que ces comités, composés d’acteurs de la communauté, soient victimes de pressions. C’est des faussetés, martèle-t-il.

Il n'y a eu aucune communication entre la compagnie J. D. Irving et le ministère sur la question de l’entité 40 à Sackville et Dorchester, assure M. Allain.

Dans un courriel en fin de journée vendredi, J. D. Irving soutient ne pas avoir approché la province pour réclamer des changements.

D’après le reportage d’Alix Villeneuve

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.