•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet artistique d’envergure pour dynamiser l’avenue Maguire

Des œuvres d'art urbain sur des façades de bâtiments.

Exemples d'inspirations pour le projet Les Murs de Maguire

Photo : Lucid Dreams By Dufour

Le quartier de Sillery veut dépoussiérer l’image de son avenue principale grâce au projet Les Murs de Maguire. Avec des œuvres d’art urbain présentées sur les façades des bâtiments - et dans les cours arrière - la Société de développement commercial (SDC) Maguire souhaite créer une expérience déambulatoire attrayante pour les visiteurs, tout en étant profitable aux commerçants.

Maintenant que le quartier s’est refait une beauté, Bruno Salvail, directeur général de la SDC Maguire, dit vouloir créer une signature distinctive, artistique, question de se donner une identité propre.

En effet, le projet est né en 2020, dans la foulée des travaux de réaménagement de l’artère qui ont permis notamment d’agrandir les trottoirs et d’augmenter la canopée. Aujourd’hui, M. Salvail estime que bonifier l’expérience client devient une question de survie pour des commerçants qui font face à la concurrence des plateformes de vente en ligne.

Un homme en visioconférence.

Olivier Dufour est le concepteur du projet et son directeur artistique.

Photo : Lucid Dreams By Dufour

C’est le concepteur Olivier Dufour, président de Lucid Dreams, qui a été mandaté pour transformer le quartier en musée à ciel ouvert, avec un budget d’environ 650 000 dollars. Le financement provient de la Ville de Québec ainsi que d’investisseurs privés et concerne principalement la portion de l’avenue située entre la rue Sheppard et le chemin Saint-Louis, soit le tronçon commercial.

Trois sortes d’œuvres

Les visiteurs pourront découvrir une vingtaine d’œuvres lors d’un parcours d’une durée d’environ une heure. Il s’agit de peintures ou de photographies de très grand format, présentées sur les murs des édifices de l’avenue, illuminées le soir et animées par de la projection vidéo et un univers sonore propre à chaque création.

Trois photos d'un même bâtiment, deux photos montrent des murs colorés.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Voici les étapes de création du projet, qui deviendra illuminé durant la nuit.

Photo : LUCID DREAMS BY DUFOUR

Le projet prévoit également des murales de format moyen sans projection vidéo. Enfin des œuvres plus discrètes seront cachées au long du parcours, dans des détails architecturaux ou dans le mobilier urbain tel que des bancs publics. Un format ludique sera destiné au jeune public.

Pour penser à créer Les murs de Maguire, Olivier Dufour s’est inspiré de Wynwood à Miami aux États-Unis, un quartier moribond qui a connu une renaissance grâce à l’art urbain coloré. C’est aujourd’hui une destination culturelle incontournable de la ville américaine. Le concepteur veut créer la même dynamique et placer l’avenue de Sillery sur la carte des parcours touristiques de Québec.

Briser l’image d’une rue vieillissante

Si la SDC s’est dirigée vers une formule moderne d’art urbain, c’est aussi pour rajeunir la fréquentation du quartier. On veut que les plus jeunes se réapproprient un peu l’avenue Maguire, indique Bruno Salvail, soulignant que de jeunes familles viennent de plus en plus s’installer à Sillery.

Le projet a d'ailleurs été présenté aux habitants du quartier à l'occasion d'une soirée d'information, mercredi, au centre Noël-Brûlart lors de laquelle l'équipe de Lucid Dreams a parlé de son projet.

La murale de Lady Pink, une artiste de l'Écuador.

Une oeuvre du quartier Wynwood. La murale de Lady Pink, une artiste de l'Écuador.

Photo : Radio-Canada / Michel Labrecque

Un projet bien accueilli

M. Salvail et Pierre-Thomas Choquette, président du conseil d’administration de la SDC Maguire, affirment que le projet a fait l'unanimité auprès des personnes présentes.

Nous avons constaté que l’adhésion au projet est significativement favorable auprès de l’ensemble des parties parentes dont notamment les représentants de la Ville de Québec, les marchands et les résidents du secteur Sillery. Ce consensus positif s’avère très rassurant pour l’équipe de la SDC Maguire et ses partenaires puisque cela vient remplir une condition importante à la réalisation du projet, souligne M. Choquette.

Selon le calendrier établi, les premières murales devraient apparaître au courant de l’été prochain. Les œuvres créées seront signées par des artistes québécois et canadiens, peut-être même internationaux.

« L’été prochain s’avérera plus que propice pour la mise en place de cet ajout touristique novateur et moderne à la nouvelle carte postale de la Ville de Québec. Pourquoi s’en passer?  »

— Une citation de  Pierre-Thomas Choquette, président du conseil d’administration de la SDC Maguire

La SDC Maguire compte avec cette offre intéresser le public des Mosaïcultures Internationales qui se tiendront au parc du Bois-de-Coulonge et l’amener à découvrir l’avenue Maguire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...