•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’Afghanistan à Saskatoon : le parcours d’une chanteuse en quête de liberté

Maryam Masoomi avec les membres de son groupe, Sound of Afghanistan.

Maryam Masoomi affirme que l'invasion russe en Ukraine lui rappelle de son propre parcours quand elle a fui son pays d'origine.

Photo : Ali Ebrahimi

Radio-Canada

La chanteuse Maryam Masoomi a fui son pays d’origine, l’Afghanistan, en 2021, afin de planter de nouvelles racines à Saskatoon.

Maryam Masoomi a dû entamer ces démarches après la prise de pouvoir des talibans. Cette situation la mettait en danger, car c'est la leader du groupe musical Sound of Afghanistan.

Dans ses chansons, ce groupe met de l’avant des valeurs d’autonomisation des femmes, d'éducation et de paix.

Des messages qui, selon elle, n’étaient pas bien vus des talibans.

« Nous avons dû fuir notre pays pour venir au Canada, car les talibans étaient contre les activités de notre groupe. »

— Une citation de  Maryam Masoomi, leader du groupe Sound of Afghanistan

Un voyage semé d’embûches

Maryam Masoomi a connu beaucoup de difficultés avant d’arriver à Saskatoon. Elle a dû attendre des mois avant de quitter l’Afghanistan, durant lesquels elle a dû franchir des points de contrôle gérés par les talibans.

« C’était un voyage effrayant. Nous sommes passées par des points de contrôle des talibans. Nous portions de longs hidjabs et des masques, afin de ne pas être reconnues, car nos chansons sont sur YouTube. »

— Une citation de  Maryam Masoomi, leader du groupe Sound of Afghanistan

Maryam Masoomi se dit reconnaissante de l’accueil qu'elle a reçu de l’association Open Door Society à Saskatoon.

Elle affirme qu’elle ne se sent pas comme une réfugiée, qu’elle a enfin trouvé sa place dans la Ville des Ponts.

Maryam Masoomi a collaboré avec la Ville de Saskatoon et l’Université de la Saskatchewan sur un projet vidéo intitulé Have Tea with Me, qui fait la promotion de valeurs d'inclusion.

Avec les informations de Pratyush Dayal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !