•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Livraison avant le 30 juin pour avoir droit aux 8000 $ de Roulez vert

Pour bénéficier du rabais actuel, un acheteur a jusqu’au 31 mars pour commander sa voiture.

Gros plan sur l'aile avant gauche d'une Chevrolet Bolt lors d'une recharge un jour d'hiver.

Le programme Roulez vert est financé par le Fonds d'électrification et de lutte contre les changements climatiques, anciennement connu sous le nom du Fonds vert.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

De nombreux automobilistes s’interrogent sur la réduction du rabais à l’achat d'une voiture électrique ou hybride rechargeable, tel qu'annoncé dans le budget du Québec 2022-2023. Voici quelques éléments de réponse en attendant d'autres clarifications de la part du gouvernement.

Jean-Marc Chaput nous demande ceci : « Savez-vous si ceux qui ont signé un contrat de vente en 2021 pour un véhicule électrique et qui sont toujours en attente auront encore droit aux 8000 $ ou si la subvention sera déterminée seulement à la prise de possession? »

Le programme Roulez vert a été prolongé jusqu’en 2026-2027 dans le budget présenté mardi, mais le rabais maximal passe de 8000 à 7000 $ pour les véhicules électriques neufs, de 8000 à 5000 $ pour les véhicules hybrides rechargeables neufs et de 4000 à 3500 $ pour les véhicules électriques d’occasion. Cette mesure entrera en vigueur le 1er avril.

Pour bénéficier du rabais actuel, un acheteur a donc jusqu’au 31 mars pour commander sa voiture, mais celle-ci devra être livrée avant le 30 juin 2022, selon ce que nous a confirmé le cabinet du ministre des Finances, Éric Girard.

Une date appelée à changer

Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, qui administre le programme, indique pour sa part qu’une réflexion est en cours compte tenu des longs délais de livraison à l’heure actuelle.

Les temps d’attente peuvent parfois s’étirer jusqu’à deux ans pour certains véhicules électriques en raison notamment de la pénurie mondiale de semi-conducteurs.

Le budget indique d’ailleurs que des précisions sur les paramètres des rabais offerts à l’acquisition des véhicules électriques seront dévoilées ultérieurement. La valeur maximale de 60 000 $ pour l’admissibilité des voitures semble inchangée pour le moment.

« Après le 1er avril, quand vous allez signer une promesse d'achat et engager les fonds, ça va être le nouveau crédit d'impôt. »

— Une citation de  Éric Girard, ministre des Finances du Québec

Injuste

La Corporation des concessionnaires automobiles du Québec dit vérifier avec les administrateurs du programme Roulez vert si une mesure de transition peut être mise en œuvre.

C’est injuste pour les consommateurs qui se sont inscrits sur une liste d’attente et qui ont réservé leur véhicule en fonction de certains critères, déplore le PDG Robert Poëti. Avec l’attente actuelle, ce sera impossible de respecter notre engagement.

On a toujours dit que les subventions étaient fonction du différentiel entre le prix des voitures électriques et le prix des voitures à essence, a expliqué M. Girard en entrevue à Tout un matin mercredi. Le différentiel baisse à mesure qu’il y a plus de constructeurs qui offrent des voitures électriques, ce qui va nous permettre d’investir les sommes pour ajouter par exemple les bornes de recharge.

Le gouvernement de la Coalition avenir Québec espère ajouter 1,5 million de véhicules électriques d’ici 2030 afin d’atteindre son objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 37,5 % sous le niveau de 1990.

Seulement 102 000 voitures électriques et hybrides rechargeables circulaient sur les routes du Québec à la dernière mise à jour en 2021.

Avec la collaboration de Flavie Sauvageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !