•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique du Saguenay-Lac-Saint-Jean se prépare à une 6e vague de COVID-19

Donald Aubin.

Le directeur de la santé publique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Donald Aubin

Photo : Radio-Canada / Andréanne Larouche

Devant l’augmentation des cas de COVID-19 dans la région, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean se prépare à affronter une sixième vague.

La santé publique régionale ne veut pas appuyer sur le bouton panique, mais demeure aux aguets.

On voit quand même que certains indicateurs sont en train de bouger dans la région. On voit que le nombre de cas de personnes qui travaillent dans l’établissement [CIUSSS] est en augmentation. On a presque doublé en l’espace de huit jours. On voit une hausse du nombre de personnes qui sont hospitalisées vraiment pour la COVID. C’est tout récent. On ne peut pas encore conclure. C’est peut-être une petite hausse temporaire, mais on regarde le nombre de cas actifs qui est en hausse aussi dans la population , a fait valoir le directeur régional de santé publique, le Dr Donald Aubin, en entrevue à Radio-Canada.

Donald Aubin s’attendait même à ce qu’une hausse des cas de coronavirus survienne plus tôt. 

« C’est sûr que les assouplissements contribuent. C’est clair. Plus de contacts, moins de mesures de protection. Il y avait un certain relâchement chez les gens. Tout ça fait en sorte que ça peut contribuer à la hausse.  »

— Une citation de  Dr Donald Aubin, directeur de la santé publique, Saguenay-Lac-Saint-Jean

Pour ce qui est de l’administration de la 4e dose, laquelle sera rendue disponible dès la semaine prochaine pour les personnes vulnérables, comme annoncé par la santé publique nationale mercredi, la région est prête, croit Donald Aubin. Il invite d’ailleurs les gens qui n’ont pas encore reçu leur troisième dose à aller de l’avant afin de mieux se protéger contre les symptômes graves de la maladie.

COVID longue

Quant à l’implantation de cliniques destinées au traitement de la COVID longue, le CIUSSS régional procède à l’inventaire des besoins au Saguenay-Lac-Saint-Jean

On va être capable par la suite de déposer ça au ministère et voir si on installe ou non une clinique dans la région. Mais on voit quand même qu’il y a beaucoup de gens qui restent avec des séquelles. C’est justement une raison de venir se faire vacciner, de prendre les mesures pour éviter de se retrouver avec ces séquelles-là. C’est important. Il n’y a pas juste le fait de ne pas avoir la COVID, il y a le fait qu’on ne veut pas se retrouver avec une COVID qui va persister par la suite. La principale mesure, ça reste la vaccination , conclut le Dr Donald Aubin.

Avec Andréanne Larouche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !