•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau dénonce « l’invasion criminelle de Poutine » devant le Parlement européen

Gros plan de Justin Trudeau.

Le premier ministre invite le Parlement européen à réfléchir déjà à la reconstruction de l'Ukraine.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Devant le Parlement européen, Justin Trudeau appelle à l'unité des pays membres et leur demande d'envoyer plus d'armes et de matériel militaire à l'Ukraine.

L'invasion militaire de l'Ukraine par la Russie menée par le régime de Vladimir Poutine a pris beaucoup de place dans le discours d'une vingtaine de minutes.

« Vladimir Poutine a enfreint les préceptes les plus fondamentaux du droit international et il tue maintenant des civils innocents en bombardant des hôpitaux et des immeubles résidentiels. Ce mépris flagrant des lois et de la vie humaine constitue une menace immense pour l’Europe et pour le monde entier. »

— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Poutine a pensé à tort qu'il pouvait diviser l'OTAN, l'Union européenne, a formulé le premier ministre.

Nous ne pouvons pas abandonner l'Ukraine, a ajouté M. Trudeau, en appelant les États membres à déployer toutes les ressources disponibles en vue de renforcer la réponse humanitaire internationale octroyée aux familles ukrainiennes touchées par la guerre en cours dans leur pays.

Le premier ministre invite le Parlement européen à réfléchir déjà à la reconstruction de l'Ukraine.

En attendant, nous devons tous continuer à envoyer des équipements militaires et une aide létale pour aider les Ukrainiens dans leur défense héroïque, a plaidé M. Trudeau devant les représentants européens.

Afin de punir l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe, M. Trudeau encourage l'UE à renforcer autant que possible leurs sanctions envers Poutine et ses complices en Russie et en Biélorussie.

Le premier ministre du Canada vient de s’adresser au Parlement européen pour inciter ses alliées à en faire plus pour défendre l’Ukraine. Justin Trudeau appelle à l’unité des occidentaux pour affronter les régimes autoritaires comme celui de Vladimir Poutine. Le Canada devrait annoncer demain qu’il participera à de nouvelles sanctions contre la Russie. Un reportage de Louis Blouin.

Référence à l'occupation d'Ottawa

Le monde traverse de grands bouleversements comme la pandémie de COVID-19, une crise économique, l'intensification des changements climatiques, l'affaiblissement de la confiance des citoyens envers les institutions démocratiques, en plus de l'invasion criminelle de Poutine en Ukraine, a énuméré M. Trudeau.

Selon le premier ministre du Canada, cette période d'incertitude renforce l'émergence du populisme, dressant un parallèle avec l'occupation du centre-ville d'Ottawa en février.

« Même au Canada, où 90 % des gens sont vaccinés et où notre devise est paix, ordre et bon gouvernement, nous avons vu des manifestations anti-vaccins et antigouvernementales se transformer en occupations illégales de nos communautés et en blocages de nos frontières. »

— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Les leaders de ces convois ont réussi à convaincre des citoyens ayant de réelles inquiétudes à s'opposer aux institutions, pourtant outillées pour les aider, a dit M. Trudeau, ajoutant que la démocratie n'est pas un jeu.

Les manifestations contre les mesures sanitaires ont rassemblé des milliers de personnes au centre-ville d'Ottawa, devant les parlements de plusieurs grandes villes canadiennes et à de nombreux postes frontaliers entre le Canada et les États-Unis durant le mois de février.

Le mouvement avait inspiré en France le convoi de la liberté. Celui-ci avait rejoint Bruxelles, où Justin Trudeau a prononcé son discours, mais s'était heurté aux forces de l'ordre déterminées à empêcher l'occupation.

Défense en Europe de l'Est

La défense constitue l'autre élément clé du discours qu'a prononcé le premier ministre du Canada Justin Trudeau, introduit par la présidente du Parlement européen Roberta Metsola.

M. Trudeau a vanté son leadership devant les députés, en soulignant les efforts du Canada pour renforcer l'OTAN en Europe de l'Est.

Depuis cinq ans, des centaines de militaires canadiens sont déployés à des milliers de kilomètres de chez eux pour se positionner à 200 kilomètres de la frontière russe, a dit M. Trudeau, en soulignant que le Canada a récemment doublé son déploiement à l'OTAN pour les années à venir.

Cette allocution s'inscrit dans le cadre d'un voyage diplomatique en Europe de M. Trudeau, qui doit rencontrer les membres de l'OTAN lors d'une séance extraordinaire demain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !