•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet Apuiat : des études géotechniques s’amorcent sur le site

Trois éoliennes sur le bord d'un fleuve.

Le projet Apuiat prévoit la construction d'un parc éolien de 200 mégawatts dans la région de Port-Cartier (archives).

Photo : Radio-Canada

Des études géotechniques se sont s’amorcées cette semaine sur le site du projet éolien Apuiat pour une durée de trois à quatre semaines.

Dans un communiqué, la compagnie Boralex demande aux utilisateurs du territoire d’être vigilants en raison de la présence de machinerie lourde sur le terrain pour mener à bien ces études géotechniques.

En plus d’opérations de déneigement, la compagnie précise que ces travaux consistent à prélever des échantillons des sols pour mieux connaître leur capacité portante et leur composition.

Ces échantillons permettront de recueillir les informations nécessaires avant d’amorcer les travaux de construction du premier parc éolien sur la Côte-Nord.

On débute les travaux géotechniques [...] parce qu’on doit savoir sur quel type de sol on assoit les éoliennes, explique Kateri Jourdain, directrice des relations avec le milieu pour le projet éolien Apuiat.

Un parc éolien de 200 mégawatts

Le projet Apuiat prévoit la construction d'une cinquantaine d'éoliennes dans la région de Port-Cartier. Le projet est issu de la collaboration entre la nation innue et la société Boralex. Le parc éolien sera construit sur le territoire traditionnel des Innus de Uashat mak Mani-utenam et les terres publiques de la ville de Port-Cartier.

D’ailleurs, le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, se réjouit de l’avancement du projet. On ne peut pas faire autrement que de saluer [le projet Apuiat], depuis le temps qu’on attend ça. Je suis en politique municipale depuis 2009 et je travaille sur des projets éoliens depuis 2009 , dit M. Thibault.

Le coût de ce parc éolien de 200 mégawatts est estimé à 600 millions de dollars.

Les étapes à venir

En 2022, la compagnie Boralex confirme que les équipes travaillent à l’ouverture d’un bureau de projet dans la communauté de Uashat. L’ingénierie en cours s’agit de la phase préliminaire avant le début des travaux de construction prévus cet été.

Un appel d’offres pour trouver l’entrepreneur général devrait être lancé au printemps.

Avec des informations de Camille Lacroix-Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !