•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

19 chiens mal nourris et secourus sont maintenant soignés à Moncton

Deux chiens amaigris dans une cage.

Deux des dix-neuf chiens accueillis par la SPCA du Grand Moncton à la suite d’une saisie de 40 chiens dans une usine à chiots. Certains d’entre eux souffraient de malnutrition et de parasites.

Photo : SPCA du Grand Moncton

Radio-Canada

Dix-neuf chiens mal nourris récemment secourus dans le comté d’Albert au Nouveau-Brunswick se trouvent maintenant dans un refuge à Moncton et il leur faudra du temps pour recouvrer la santé physique et mentale.

Ils étaient les plus gravement malades parmi un groupe de 40 chiens secourus par des agents de la section néo-brunswickoise de la Société canadienne pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA).

Tous les chiens ont subi un examen vétérinaire après leur retrait de cette propriété et ils sont hébergés temporairement à divers endroits dans la province où ils reçoivent des soins, indique la SPCA.

Les 19 chiens accueillis par la SPCA du Grand Moncton étaient extrêmement maigres et ils avaient une faible masse musculaire à leur arrivée, explique le porte-parole Todd Merrill.

Des parasites et des infections

Les chiens ont été saisis dans une usine à chiots le 9 mars. Plusieurs d’entre eux souffraient de parasites dans les oreilles ou dans les intestins et d’otites, précise M. Merrill.

Montage de plusieurs photos de chiens.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des huskies, des corgis, des beagles et des dalmatiens, entre autres, figurent parmi les chiens récemment secourus d’une usine à chiots dans le comté d’Albert par la SPCA au Nouveau-Brunswick.

Photo : SPCA du Grand Moncton

Les chiens sont maintenant nourris selon un régime alimentaire qui tient compte de leur fragilité. Ils pourraient être prêts à l’adoption dans trois mois, mais ils pourraient avoir besoin de plus de temps pour se remettre de leur expérience traumatisante.

Certains d’entre eux sont recroquevillés dans un coin de leur cage et ils ont peur des humains, indique Todd Merrill.

L’appui reçu de la communauté est extraordinaire, ajoute Todd Merrill. Une campagne de financement est en cours pour payer les soins vétérinaires de ces chiens.

Les gens peuvent être profondément bouleversés en voyant des chiens dans cet état, mais il est enrichissant à long terme de jouer un rôle positif dans leur réadaptation et leur cheminement vers l’adoption, explique-t-il.

La SPCA du Nouveau-Brunswick dit poursuivre son enquête, sans donner plus de détails pour le moment.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !