•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget 2022 : Québec veut relancer l’industrie du tourisme

Un bateau de croisière plein de touristes et, en arrière-plan, le rocher Percé.

Des touristes convergent encore en direction du rocher Percé, l'appareil photo à la main.

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Le gouvernement provincial soutiendra l’industrie touristique à hauteur de 250 millions de dollars au cours des 5 prochaines années.

C’est l’une des rares mesures qui concernent plus spécifiquement la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine dans le dernier budget provincial qui vient d’être déposé à l’Assemblée nationale.

Ainsi, Québec souhaite soutenir davantage le secteur de l’hébergement touristique et augmenter la capacité d’accueil des établissements hôteliers.

Le gouvernement souhaite aussi stimuler les investissements pour le déploiement de nouvelles expériences touristiques et pour des travaux de réfection, d’agrandissement ou de création d’infrastructures liées au tourisme.

Bien que les investissements pour les hébergements touristiques lui plaisent, le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, estime que le nouveau budget provincial n'en fait tout simplement pas assez pour remédier à la crise du logement qui sévit dans l’archipel depuis plusieurs années.

Évidemment, on a énuméré nos priorités au cours des semaines précédant l'annonce, dont l'accès au logement faisait partie, indique le maire.

Il affirme que le montant de 634 millions de dollars prévu pour favoriser l'accès au logement abordable dans la province sera fort probablement insuffisant.

Jonathan Lapierre devant la mer.

Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine, s'inquiète depuis plusieurs années du manque de logements disponibles au sein de sa municipalité (archives).

Photo : Radio-Canada / Elisa Serret

Jonathan Lapierre indique avoir été laissé sur sa faim en feuilletant le budget.

Est-ce que c'est suffisant? Non. Est-ce un pas supplémentaire pour aider les communautés? Oui, mais ce n'est certainement pas suffisant. On en prendrait toujours plus…

Soutenir le transport aérien régional

Par ailleurs, l’aide d’urgence qui avait été offerte aux transporteurs régionaux et aux administrations aéroportuaires régionales sera reconduite pour une autre année.

Le montant octroyé est cependant en baisse par rapport à l’an dernier, et passe de 26 à 21 millions pour 2022-2023.

Qui plus est, 234 millions de dollars sur cinq ans sont prévus pour rendre les voyages par avion plus accessibles et moins coûteux dans les régions. Les détails quant à cette initiative seront annoncés prochainement, peut-on lire dans les documents budgétaires.

L'aéroport de Mont-Joli en hiver.

L'aéroport de Mont-Joli pourra compter sur de nouvelles sommes de la part de Québec (archives).

Photo : Radio-Canada

Le maire des Îles-de-la-Madeleine se réjouit de constater que le gouvernement de la CAQ prévoit investir de grandes sommes dans le secteur. Il attend toutefois de voir comment les montants seront répartis avant de crier victoire pour les Madelinots, qui doivent souvent débourser de grandes sommes d’argent pour voyager à l’extérieur de l’archipel.

En ce qui a trait à la réfection du rail, Québec poursuit ses investissements pour les tronçons entre Caplan et Port-Daniel-Gascons (36 M$ en 2022-2023) et Matapédia – Caplan (8,7 M$ pour la même période).

L’éolien, un grand absent

Par ailleurs, le gouvernement ne fait nullement mention du développement de l'industrie éolienne dans son plan budgétaire, qui compte près de 500 pages.

On apprend cependant que la construction d’une route éolienne dans le secteur de Gaspé passe en phase de réalisation dans le Plan québécois des infrastructures (PQI).

On ignore cependant le coût de ce projet pour l'instant.

Autres mesures prévues dans le budget Girard :

  • 3,5 M$ en 2022-2023 pour soutenir la récolte de la forêt publique affectée par la tordeuse des bourgeons de l’épinette;
  • 5 M$ sur 5 ans pour indemniser les producteurs agricoles pour les dommages causés par le passage de véhicules hors-route;
  • Bonification du crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation pour les MRC à faible indice de vitalité économique.

Un budget trop électoraliste, selon le député des Îles

Le député du Parti québécois aux Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, pense que les montants auraient dû être modulés selon le revenu des Québécois.

Joël Arseneau.

Joël Arseneau, député des Îles de la Madeleine, dénonce un budget qu'il juge « électoraliste » (archives).

Photo : Radio-Canada

Quand on décide d’envoyer un chèque à 6,4 millions d’individus six mois avant les élections, on peut penser que cette mesure n’est pas ciblée pour aider les profils socioéconomiques des familles qui en auraient véritablement besoin, oui, c’est tout à fait électoraliste, ajoute-t-il. L’inflation représente 2000 $ à 3000 $ annuellement pour les familles.

« Envoyer 500 $ aux gens qui gagnent 100 000 $ et donner le même montant aux familles qui tirent le diable par la queue, c’est électoraliste. »

— Une citation de  Joël Arseneau, député péquiste des Îles-de-la-Madeleine
Élaine Guilbault, directrice générale de l'Association coopérative d'économie familiale (ACEF) de la Péninsule.

Élaine Guilbault, directrice générale de l'Association coopérative d'économie familiale (ACEF) de la Péninsule, aurait aimé voir des solutions durables à la tendance inflationniste (archives).

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

La directrice générale de l'Association coopérative d'économie familiale de la Péninsule, Élaine Guilbault, regrette pour sa part que ce budget ne soit pas incisif.

Cette mesure du gouvernement me rend perplexe, laisse-t-elle tomber. Ça prend des solutions structurantes que ça nous prend. Pas juste un bonbon. Ce qui aurait été plus intéressant aurait été de légiférer sur les hausses de prix et les hausses tarifaires des sociétés d’État, mais bon.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !