•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prolongement de l’autoroute 20 redémarre

La fin de l'autoroute 20 à Notre-Dame-des-Neiges, près de Trois-Pistoles, au Bas-Saint-Laurent

La fin de l'autoroute 20 à Notre-Dame-des-Neiges, près de Trois-Pistoles, au Bas-Saint-Laurent (archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

À quelques mois du déclenchement des élections provinciales, le premier ministre François Legault a tenu sa promesse : le prolongement de l’autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Le Bic est maintenant réinscrit au Plan québécois des infrastructures (PQI).

Le projet ne faisait plus partie des priorités du gouvernement depuis 2015.

Si projet est maintenant officiellement à l’étude, on ignore pour l’instant combien il pourrait coûter, quels tracés pourraient être privilégiés et si un pont sera construit pour enjamber la rivière Trois-Pistoles.

Par ailleurs, un autre projet fort attendu à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) fait son entrée au PQI. La construction d’un pavillon de médecine vétérinaire – qui permettra éventuellement de former de nouveaux vétérinaires afin de pallier la pénurie qui sévit dans l’Est-du-Québec – entre maintenant en phase de planification.

Encore une fois, à cette étape, on ignore les détails et les coûts du projet.

De l’argent pour la tordeuse, mais pas en forêt privée

Alors que plusieurs élus et acteurs sociaux-économiques du Bas-Saint-Laurent réclamaient 2 millions de dollars pour faire de l’aménagement forestier et limiter les impacts de la tordeuse des bourgeons de l’épinette, le budget provincial prévoit une somme 3,5 millions en 2022-2023 pour l’ensemble de la province.

Qui plus est, ces sommes seront investies uniquement en forêt publique. Le Bas-Saint-Laurent compte toutefois environ 50 % de forêts privées, qui sont elles aussi aux prises avec la tordeuse.

Des sommes pour favoriser la modernisation des activités forestières – afin faire face à la pénurie de travailleurs sylvicoles –  ainsi que pour développer les chemins forestiers sont aussi prévues dans le budget provincial.

Autres mesures contenues dans le budget Girard :

  • 234 M$ sur 5 ans pour rendre les voyages par avion plus accessibles et moins coûteux dans les régions
  • 5 M$ sur 5 ans pour indemniser les producteurs agricoles pour les dommages causés par le passage de véhicules hors-route
  • 250 M$ sur 6 ans pour la relance de l’industrie touristique et la modernisation des infrastructures
  • Bonification du crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation pour les MRC à faible indice de vitalité économique

Réactions mitigées au Bas-St-Laurent

Le maire de Rimouski, Guy Caron, se dit déçu du financement quasi-inexistant pour des logements sociaux dans le budget.

Guy Caron.

Le maire de Rimouski, Guy Caron, estime que la crise du logement au Québec demeure sans réponse après sa lecture du budget (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Il déplore que Québec ne reconnaisse pas la crise du logement abordable et la difficulté pour les familles d'accéder à une première propriété, alors que les évidences, selon lui, se multiplient dans l'ensemble des municipalités du Québec.

On dirait qu’il n’y a pas de reconnaissance de la part du gouvernement et que les municipalités doivent se débrouiller par elles-mêmes, observe le maire. La pénurie entraîne une hausse du coût des loyers et on dirait qu’il n’y a pas eu de gestes concrets dans ce sens-là.

L'un des administrateurs de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Michel Lagacé, qui est aussi préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, maire de St-Cyprien et président de la Table régionale des élus du Bas-Saint-Laurent, décrit le budget comme en étant un avec de la vision et qui suscite de l'espoir.

M. Lagacé se réjouit aussi des 50 millions de dollars annoncés sur deux ans pour compléter la couverture cellulaire des zones habitées et des axes routiers du Québec.

Portrait de M. Lagacé.

Le président de la TREMBSL et préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé, est heureux de voir Québec investir dans le réseau de téléphonie cellulaire (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Il s'agissait d'une demande maintes fois formulée, entre autres par la FQM.

C’est assurément une bonne nouvelle pour nos communautés, lance-t-il. Selon lui, il va de soi que les régions aient accès aux mêmes services qui sont disponibles ailleurs dans la province.

Le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, avance que le nouveau budget est fort intéressant pour les régions du Québec. La relance du tourisme est un aspect fort du budget, croit-il. C'est encourageant. Ce n'est pas un mauvais budget.

Il observe toutefois lui aussi une absence de mesures pour le logement et pour les places en garderie.

Avec la collaboration de Shanelle Guérin et de Michel-Félix Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !