•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pier-Luc Funk et Catherine Brunet animent un balado sur les violences sexuelles

Chargement de l’image

Catherine Brunet et Pier-Luc Funk

Photo : Roméo & Fils / Simon White

Radio-Canada

Les Centres de justice de proximité ont lancé mardi un nouveau balado visant à sensibiliser les jeunes de 12 à 17 ans aux violences à caractère sexuel et à les informer sur le processus de plainte au criminel. Les neuf émissions de Contacts : une étape à la fois sont animées par Pier-Luc Funk et Catherine Brunet.

Au fil de discussions avec des spécialistes de différents horizons, chaque émission aborde un thème différent, comme le consentement libre et éclairé, les préjugés à déconstruire en matière d’agression sexuelle ou encore les cyberagressions.

Par exemple, dans la première émission, consacrée au mouvement #MoiAussi, l’avocate Sophie Gagnon, directrice générale de l’organisme Juripop, explore le phénomène de la dénonciation sur les réseaux sociaux et du tribunal populaire en répondant à des questions comme : est-ce qu'une dénonciation sur le web peut porter préjudice à la victime?

Dans une autre émission, le juge Robert Proulx, chef adjoint à la Chambre de la jeunesse, et l’avocate en droit criminel Nada Boumeftah détaillent le processus d’une poursuite criminelle, les éléments pris en considération par la Cour et le jugement.

Chaque discussion est précédée d’une brève mise en contexte et d’un vox-pop pour sonder l’opinion de jeunes du secondaire sur les questions abordées.

Contacts : une étape à la fois été produit par les Centres de justice de proximité et les productions Roméo & Fils, grâce à la participation financière du Gouvernement du Québec. Toutes les émissions sont offertes dès maintenant sur le site web du balado (Nouvelle fenêtre) et sur plusieurs plateformes dont Spotify, Apple Podcasts et Google Podcasts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !