•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau CPE de 71 places d’ici deux ans à Chandler

Chargement de l’image

Ces 71 nouvelles places s'ajoutent aux 144 places annoncées en février par Québec pour toute la région de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : iStock

Chargement de l’image

Un nouveau CPE de 71 places, dont 15 seront réservées aux poupons, sera construit d'ici deux ans à Chandler.

La nouvelle construction sera située sur un terrain que la Ville de Chandler a accepté de céder, voisin de l'installation actuelle du CPE La Belle Journée, qui compte 62 places.

La directrice générale du CPE, Hélène McInnis, explique avoir déposé un premier projet de 79 places à l'automne.

Habituellement, c'est 80 places le maximum pour une installation et nous, on a tellement de demandes. Pour vous donner un exemple, j'ai 72 poupons sur ma liste d'attente. C'est seulement les 0-18 mois, souligne-t-elle.

Or, ce projet a été refusé puisque le gouvernement a établi une limite de 75 nouvelles places dans la MRC du Rocher-Percé, affirme Mme McInnis.

Son équipe a donc déposé un nouveau projet de 71 places en février, dont 15 sont réservées aux poupons, qui a été retenu.

On est très très heureux de voir ce projet-là se réaliser et les partenaire embarquent. La Ville a tout de suite embarqué dans le projet, la MRC aussi. C'est intéressant pour les nouveaux parents, se réjouit Mme McInnis.

Une entente avec le CISSS de la Gaspésie permettra d'offrir en priorité 50 % des places aux travailleurs et travailleuses du milieu de la santé.

Manque d'éducatrices

De plus, l'agrandissement en cours au CPE de Grande-Rivière devrait être terminé dans les prochaines semaines, selon la directrice. Ainsi, 21 places y seront bientôt ajoutées, pour un total de 60.

Mme McInnis est toutefois consciente que tous les besoins ne seront pas comblés, notamment en raison du manque d'éducatrices en milieu familial.

C'est un début. Si on peut combler de l'autre côté, avec du milieu familial, ça aiderait beaucoup, croit Hélène McInnis. On fonctionne à 20 responsables d'un service de garde en milieu familial et on a déjà été 50. On a eu beaucoup de départs à la retraite. La COVID n'a pas aidé non plus.

Sur les 248 places autorisées en milieu familial dans la MRC du Rocher-Percé, seulement 125 sont disponibles actuellement.

Les 71 nouvelles places annoncées le 18 mars par Québec viennent s'ajouter aux 144 places annoncées en février pour la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !