•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un budget provincial sans surprise pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le ministre des Finances, Éric Girard, a présenté des mesures générales, mais peu ciblées pour la région dans le budget provincial.

Eric Girard.

Le ministre des Finances, Éric Girard

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean pourra bénéficier de nouveaux investissements touchant le développement économique régional, la relance touristique, l’enseignement supérieur et le domaine forestier au cours des cinq prochaines années.

Le dernier budget provincial, présenté à Québec mardi, contient peu de mesures spécifiques à la région.

Les projets déjà dans les cartons comme la construction du bloc opératoire de l'hôpital de Chicoutimi ou le prolongement de l’autoroute 70 vers Saint-Bruno sont au statu quo.

« Le cadre financier qu’on présente est un cadre financier prudent et responsable. »

— Une citation de  Éric Girard, ministre des Finances

Développement économique régional

Le gouvernement prévoit injecter près de 1,5 milliard de dollars dans les économies régionales.

Le crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation (C3i), qui encourage les entreprises à moderniser leurs équipements, sera bonifié à 40 % dans les MRC Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine et à 30 % ailleurs dans la région jusqu’en janvier 2024.

Pour faciliter l’accès au transport aérien en région, 234 millions sont prévus d’ici 5 ans, mais les détails seront annoncés ultérieurement.

L’objectif c’est d’augmenter la fréquence et de diminuer le coût des dessertes régionales , s’est limité à dire le ministre des Finances, Éric Girard.

Une personne fait de la raquette

Le parc des Monts-Valins

Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

Les entreprises touristiques continueront de bénéficier d’une enveloppe de 250 millions de dollars sur 6 ans pour se relever de la pandémie.

Un montant de 108 millions permettra de développer de nouveaux produits touristiques. Les festivals et les Associations de tourisme régionales (ATR) recevront aussi de l’aide financière pour promouvoir les destinations à l’extérieur des grands centres.

La Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) recevra plus de 36 millions de dollars pour remplacer les unités d’hébergement en fin de vie, aménager des secteurs de camping et attirer et retenir la main-d’œuvre entre autres.

Enseignement supérieur

Le gouvernement du Québec mise sur une hausse de financement de plus de 12 % dans le réseau de l’enseignement supérieur pour atténuer la pénurie de main-d’œuvre qui frappe plusieurs régions comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Le Québec doit encourager la qualification et la requalification des personnes pour augmenter le nombre de Québécois susceptibles de répondre aux compétences recherchées par les employeurs. »

— Une citation de  extrait du budget 2022-2023

Des investissements de 239 millions de dollars d’ici 5 ans serviront à attirer plus d’étudiants en région.

Cette initiative favorisera l’attraction et la rétention des étudiants dans les cégeps situés principalement en région, dont certains sont confrontés à une baisse importante de leur effectif étudiant , peut-on lire dans le dernier exercice budgétaire du ministre des Finances, Éric Girard, avant les prochaines élections.

Le gouvernement espère qu’une partie de ces étudiants pourront contribuer au réseau de la santé et des services sociaux avant même la fin de leurs études.

Des étudiantes en soins infirmiers apprennent à utiliser une seringue.

Les mesures budgétaires visent également à attirer des étudiants en région, notamment en soins infirmiers.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

Une enveloppe de 75 millions de dollars vise d’ailleurs à permettre à plus d’étudiants des cégeps et universités d’effectuer des stages en soins infirmiers, en santé mentale et en protection de la jeunesse à l’extérieur des grands centres.

On reste sur notre faim en matière de pénurie de main-d’œuvre. Il aurait fallu investir bien davantage dans la formation des travailleurs expérimentés et dans l’immigration , a déploré le porte-parole en matière d’économie, Marc Tanguay.

En matière d’immigration, le gouvernement Legault prévoit investir 290 millions de dollars au cours des cinq prochaines années.

La vaste majorité du financement vise à accroître l’apprentissage du français, alors que 80 millions permettront de favoriser l’attraction des personnes immigrantes en région.

Secteur forestier

La forêt boréale dans la réserve faunique des Laurentides en hiver.

Le budget provincial prévoit des investissements dans le secteur forestier.

Photo : Radio-Canada / David Remillard

Le budget 2022-2023 montre que le gouvernement continue d’appuyer le développement de l’industrie forestière en prévoyant 163 millions sur 5 ans.

Cette somme servira à bonifier le programme Innovation Bois et à aider les forestières à mieux acheminer la matière vers les scieries et à développer les chemins forestiers de façon durable et transparente […] selon les meilleures pratiques , selon le budget.

La récolte du bois affecté par la tordeuse des bourgeons se poursuivra également au coût de 12 millions de dollars.

Les agriculteurs, qui doivent jongler avec la hausse du prix du carburant, ne reçoivent pas d’aide particulière du gouvernement autre que le montant unique de 500 $ destiné à tous les adultes gagnant moins de 100 000 $ par année.

La hausse du coût de la vie touche tout le monde. Nous, on fait un geste pour l’ensemble des adultes et si votre profession c’est agriculteur, vous allez recevoir le chèque , a déclaré Éric Girard.

Autres faits saillants du budget 2022-2023

  • Création d’un réseau de 15 cliniques spécialisées dans la COVID longue, dont 10 centres satellites en région
  • 136 M$ aux secteurs culturels les plus touchés par la pandémie
  • 834 M$ pour rehausser le financement des organismes communautaires existants
  • 65 M$ aux carrefours Jeunesse emploi pour favoriser l’intégration des jeunes sur le marché du travail
  • 26,4 M$ pour favoriser le partage d’infrastructures sportives entre les milieux scolaire municipal
  • 6 M$ pour bonifier et moderniser l’expérience dans les parcs régionaux
  • 5 M$ pour compenser les agriculteurs dont les terres sont abîmées par le passage des motoneiges
  • 50 M$ sur deux ans pour cartographier et compléter la couverture mobile sur l’ensemble du réseau routier du Québec
  • 20 M$ pour encourager la production québécoise et l’achat local
  • 10 M$ supplémentaires au capital disponible à la Financière agricole
  • 45,7 M$ aux projets universitaires destinés aux étudiants autochtones

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...