•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La panne d’électricité majeure à Matane causée par un nid de corneilles

Chargement de l’image

Les corneilles, comme d'autres espèces d'oiseaux, aiment faire leurs nids sur les installations électriques, là où leurs petits ne sont pas dérangés (archives).

Photo : Associated Press / Elaine Thompson

Chargement de l’image

Selon Hydro-Québec, la neige a fait tomber un nid de corneilles sur un équipement, provoquant ainsi la panne qui a privé d'électricité plus de 5600 clients pendant près de quatre heures dimanche.

La conseillère en relation avec le milieu pour Hydro-Québec, Karine Lacasse, explique que des corneilles avaient fait leur nid sur les installations du poste de Matane.

Chargement de l’image

Des corneilles ont fait leur nid au poste d'Hydro-Québec de Matane.

Photo : Radio-Canada

Mme Lacasse ajoute que les oiseaux rapaces aiment particulièrement faire leurs nids à ces endroits.

On en voit, souvent ça peut arriver sur les lignes de transport ou les lignes de distribution. Ça peut ne pas être nuisible alors, selon la loi, on ne peut pas les bouger en temps de nidification, précise-t-elle.

La neige reçue pendant la nuit de samedi à dimanche, qui était mouillée et lourde, a fait tomber le nid, ce qui a déclenché le système d'alerte au poste, et provoqué la panne à 12 h 08 dimanche.

Chargement de l’image

Si les nids ne peuvent pas toujours être déplacés, les installations sont toujours surveillées par les équipes d'Hydro-Québec.

Photo : Radio-Canada

Si cela peut parfois causer des pannes, comme ce fut le cas dimanche, ça demeure tout de même peu fréquent selon elle. Ce n'est pas nécessairement exceptionnel, mais ça arrive, admet Mme Lacasse.

Elle assure toutefois que les lignes électriques sont constamment surveillées par des équipes d'Hydro-Québec.

Une reprise graduelle, la procédure hivernale

Quant à la durée de la panne, Mme Lacasse indique que le problème avait été décelé et le nid retiré des installations à 14 h 45.

Or, comme les clients ont davantage tendance à chauffer l'hiver, Hydro-Québec ne rétablit pas le courant d'un seul coup, de crainte de provoquer une surcharge du système et une nouvelle panne. L'hiver, la procédure est donc toujours d'opter pour une reprise graduelle du service, quartier par quartier.

C'est ce qui fait que la panne n'a été entièrement résolue que vers 15 h 50, près de 4 h après son déclenchement.

Avec des informations de Jean-François Deschênes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !