•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

435 M$ pour les infrastructures de Chaudière-Appalaches

120 000 automobilistes utilisent le pont Pierre-Laporte chaque jour.

120 000 automobilistes utilisent le pont Pierre-Laporte chaque jour.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Le gouvernement Legault va investir près de 435 millions de dollars au cours des deux prochaines années pour améliorer les infrastructures de transport dans la région de Chaudière-Appalaches.

Entre 80 et 90 millions de dollars seront dépensés pour finaliser l’élargissement de l’autoroute Jean-Lesage (A-20), en direction est, entre le pont Pierre-Laporte et la route du Président-Kennedy.

Les travaux d’élargissement du tronçon situé entre la tête des ponts et la sortie Taniata, d’une longueur d’environ 4 km, ont déjà été réalisés. Les sommes annoncées lundi serviront à élargir l'autoroute sur une dizaine de kilomètres supplémentaires en ajoutant une troisième voie de circulation.

Les travaux seront précédés de l’installation de tours d’éclairage le long de l'autoroute Jean-Lesage, à l’est de la rivière Etchemin. Québec prévoit également procéder au réaménagement de l’échangeur 325, qui mène à la route du Président-Kennedy.

Carte montrant l'emplacement des travaux sur le trajet de l'autoroute 20, à Lévis.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'autoroute 20 sera élargie sur une distance de 10 km, entre l'avenue Taniata et la route du Président-Kennedy.

Photo : Radio-Canada / Snazzy Maps

La directrice générale du ministère des Transports du Québec pour la région de Chaudière-Appalaches, Odile Béland, a indiqué que les échéanciers et la conception de ces travaux ont été revus afin de tenir compte de la construction du troisième lien, dont une nouvelle mouture sera présentée au cours des prochaines semaines.

En faisant ces travaux-là, on permet non seulement d'améliorer la circulation à court terme, mais on permet éventuellement l'ouverture du tunnel et on se trouve aussi à faire des choses qui vont éviter d'avoir des entraves supplémentaires quand on sera en travaux pour le tunnel, a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse tenue lundi matin à Saint-Georges, en Beauce.

Travaux préparatoires

La première pelletée de terre du projet de troisième lien se fait toujours attendre. Rappelons que le gouvernement Legault s’est engagé à commencer les travaux avant la fin du présent mandat, qui arrive à terme en 2022.

Dimanche, le cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, a confirmé que des travaux préparatoires sur les infrastructures routières de Lévis seraient lancés à l’automne. L’information avait d’abord été rapportée par Le Journal de Québec.

Une somme de 4 millions de dollars est prévue pour la réalisation de ces travaux préparatoires, qui seront effectués près de la sortie Lévis centre-ville.

François Bonnardel lève les yeux.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, s'apprête à dévoiler une nouvelle version du projet de tunnel entre Québec et Lévis (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

On ignore pour le moment dans quelle mesure les travaux préparatifs seront distincts de ceux annoncés lundi et qui étaient prévus de longue date.

C'est des travaux préparatoires qui vont prendre forme dès cet automne pour préparer la venue du tunnel dans les prochaines années. Et donc, je le mentionnais qu'on allait aller plus loin qu'une coupe de gazon. C'est des travaux d'élargissement et tout ça, l’échangeur Kennedy, a affirmé François Bonnardel lundi, en marge d’un point de presse, à Montréal.

Emplacement maintenu

Questionnée sur les changements qui seront apportés à la nouvelle version du tunnel entre Québec et Lévis, sa collègue et députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, a indiqué que le gouvernement prévoyait toujours d’aménager de l’accès au troisième lien, sur la Rive-Sud, aux alentours de la sortie Monseigneur-Bourget.

Ce n’est pas l’entièreté du projet qui vous avait été présenté qui est revue. Donc, le tunnel part toujours du même endroit qui avait été identifié, a précisé l’élue caquiste.

Carte avec le tracé du tunnel reliant les deux rives.

Québec prévoit toujours aménager l'accès au tunnel, côté Lévis, dans le secteur de la sortie Monseigneur-Bourget (archives).

Photo :  Gouvernement du Québec

En plus de l’élargissement de l’autoroute Jean-Lesage, les sommes annoncées lundi comprennent des investissements d’environ 75 millions de dollars sur deux ans dans des travaux d’entretien et de réparation du pont Pierre-Laporte.

Québec prévoit également consacrer 81,5 millions dans divers projets ferroviaires, dont la réhabilitation du chemin de fer Québec Central.

Répartition des investissements, Chaudière-Appalaches

- 167 074 000 $ pour des chaussées en bon état;
- 114 828 000 $ pour des structures en bon état;
- 59 278 000 $ pour un réseau efficace et sécuritaire, notamment pour donner suite à des recommandations du Bureau du coroner;
- 81 552 000 $ pour des projets ferroviaires;
- 2 596 000 $ pour des projets aéroportuaires;
- 9 446 000 $ afin d'assurer le maintien en bon état de structures et de ponceaux situés sur des emprises ferroviaires abandonnées.

Source : ministère des Transports du Québec

Le plan gouvernemental pour les infrastructures de transport de Chaudière-Appalaches inclut en outre des investissements de près de 9,5 millions pour assurer le maintien en bon état de structures et ponceaux situés sur des emprises ferroviaires abandonnées.

Un montant de 2,5 millions sera consacré à des projets aéroportuaires.

Avec la collaboration de Camille Carpentier, de Marie-Josée Paquette-Comeau et de David Rémillard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !