•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs d’une usine Molson votent à 99 % pour un mandat de grève

Des cuves surmontées par de larges tuyaux sont alignées dans un hangar.

Des cuves d'une brasserie de Molson.

Photo : Radio-Canada / Nic Amaya

La Presse canadienne

Les 320 travailleurs syndiqués de l'usine Molson de la Rive-Sud de Montréal ont voté dimanche à 99 % contre l'offre patronale et pour un mandat de grève.

Le président syndical local des Teamsters, Éric Picote, a fait valoir dans un communiqué que les membres ont clairement démontré leur colère lors de cette assemblée syndicale.

Je n'ai pas vu souvent dans ma carrière des hommes et des femmes aussi déterminés à se faire respecter par leur employeur, a-t-il remarqué.

Outre la question des salaires, le syndicat accuse aussi l'employeur de faire des pourparlers à sens unique, alors qu'il impose une offre finale qui n'a pas été négociée.

Alors que la grève pourrait être déclenchée au moment opportun, les Teamsters se sont dits disposés à retourner à la table de négociation, à condition que l'employeur fasse preuve d'ouverture d'esprit et d'une volonté d'aborder et de régler durablement les problèmes.

La pénurie de main-d'œuvre qui sévit dans plusieurs secteurs d'activité, dont dans l'industrie brassicole, devrait être un signal clair à l'employeur, a affirmé le président de la Section locale 1999 des Teamsters, Michel Héroux, dans le communiqué. Molson ne semble pas comprendre que les travailleurs et les travailleuses se font rares et que c'est eux qui détiennent un avantage en ce moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !