•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’église Notre-Dame-de-la-Visitation de Havre-Aubert maintenant désacralisée

Une église moderne avec un revêtement de pierre abîmé.

L'église sera convertie en salle de diffusion multidisciplinaire (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

La toute dernière messe de l'église Notre-Dame-de-la-Visitation a été célébrée jeudi soir, aux Îles-de-la-Madeleine, pour marquer le passage du bâtiment religieux vers un usage profane. L'église sera convertie en salle de diffusion multidisciplinaire.

La cérémonie de désacralisation a été orchestrée par l'évêque de Gaspé, Mgr Gaétan Proulx.

Il s'agit de la seconde église des Îles à être désacralisée, après celle de Cap-aux-Meules.

Le président et directeur de création du Cirque Éloize, Jeannot Painchaud, qui assure le projet de conversion de l’église et de l’ancienne école de Havre-Aubert, était présent lors du rituel.

Comme cette transformation était émotive pour plusieurs paroissiens, M. Painchaud en a invité quelques-uns à témoigner sur l'histoire de l'église et a rendu hommage aux personnes qui ont occupé ce lieu de culte.

Des prestations musicales de la chorale de Havre-Aubert ont aussi été présentées.

Il fallait que ce soit solennel parce que, bien que la majorité des gens soient très heureux de cette transformation, il y a quand même des gens qui sont religieux et il y a un deuil à faire. C’est quelque chose d’assez triste pour eux et il faut les respecter, a-t-il partagé en entrevue à Bon pied, bonne heure.

« C’était une soirée festive, mais assez calme et touchante. »

— Une citation de  Jeannot Painchaud, président et directeur de création du Cirque Éloize
Jeannot Painchaud.

Jeannot Painchaud est le président et chef de la création du Cirque Éloize (archives).

Photo : Yannick Giguere

M. Painchaud souhaitait, par ailleurs, rappeler que l'église demeura tout de même un lieu de rassemblement ouvert à la communauté.

Un spectacle dès cet été

Lors de la soirée, Jeannot Painchaud a également annoncé un spectacle du Cirque Éloize qui aura lieu cet été durant six semaines en collaboration avec le conteur Cédric Landry.

À compter du mois de juillet, on va lancer une création aux Îles avec un spectacle basé sur des contes et légendes des Îles-de-la-Madeleine avec comme tête d’affiche Cédric Landry. Il fera partie de l’équipe de création parce qu’on va utiliser ses textes, il sera un des auteurs du spectacle et il sera comédien sur la scène, a expliqué M. Painchaud.

Cédric Landry.

Le conteur Cédric Landry participera au spectacle (archives).

Photo : Michel Dompierre

Des acrobates du cirque et des musiciens prendront aussi part au spectacle. M. Painchaud souhaite, par le fait même, faire vivre une expérience professionnelle à quelques élèves de l'École de cirque de l'archipel.

Étant donné qu’on a déjà fait des investissements dans l’église et qu’on attend sa transformation qui sera réalisée dans les prochaines années, on s’est organisé pour être capable de la faire vivre tout de même dès l’été prochain, soutient-il.

Le nom de la nouvelle salle de spectacle sera Seine, en référence aux filets de pêche au hareng des Îles-de-la-Madeleine. La scène sera d'une dimension de 30 pieds par 50 pieds.

Au pied des Demoiselles

Jeannot Painchaud souhaite créer un pôle dénommé Au pied des Demoiselles.

Un plan 3D montrent des bâtiments rénovés vus de haut.

Jeannot Painchaud souhaite que l'église et l'ancienne école de Havre-Aubert revivent grâce à des spectacles et à des activités culturelles en plein air, un restaurant et la création d'une vingtaine de logements (archives).

Photo : Avec l'autorisation de Jeannot Painchaud

Si tout va comme prévu, le projet de restauration sera complété à l’été 2024.

« C’est un échéancier un peu serré, mais faisable. Ça risque d'être très occupé sur le chemin du Havre-Aubert à partir de maintenant. »

— Une citation de  Jeannot Painchaud

Actuellement, M. Painchaud indique être à la phase du zonage et du financement du projet de conversion.

Avec les informations de Sarah Gagnon-Piché

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !