•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fraude : 275 M$ de perte financière au Canada en 2021

Des mains sur un clavier d'ordinateur dans l'obscurité.

Benoît Dupont, professeur à l’école de criminologie à l’Université de Montréal et titulaire des chaires de recherche canadiennes en cybersécurité et en prévention de la cybercriminalité, estime que les fraudes en générales vont continuer à augmenter dans les prochaines années.

Photo : shutterstock / dmytro tyshchenko / Dmytro Tyshchenko

D’après les données du Centre antifraude du Canada (CAFC), les pertes financières des Canadiens en raison de fraude sont en hausse au pays, atteignant un sommet de 275 millions de dollars en 2021. C’est une augmentation d’environ 170 M$ par rapport à 2020, qui affichait déjà une hausse des fraudes commises.

Le CAFC indique avoir reçu 48 241 signalements d’escroqueries d’une province à l’autre, totalisant 24 038 victimes lors de la dernière année.

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent expliquer cette augmentation-là. La première, c’est peut-être que les victimes de fraudes ont déclaré plus souvent avoir été victimes de fraude [...] La deuxième chose, je pense que les fraudeurs s’améliorent malheureusement, de mois en mois, de jour en jour. Les tactiques de fraudes ont l’air de plus en plus légitimes, explique Jessie St-Cyr, gestionnaire des communications pour le Bureau d’éthique commerciale.

Pour Sue Labine, superviseure d’équipe au CAFC, la pandémie s’est révélée être un terreau particulièrement fertile pour les fraudeurs, ce qui peut expliquer cette hausse marquée.

On estime que la fraude continue d’augmenter au Canada et dans le monde entier en raison de la pandémie. Ça crée un contexte propice à la fraude et aux activités criminelles en ligne. Plus de personnes se sont tournées vers internet pour faire leur épicerie, leur magasinage, ou pour faire des opérations bancaires, souligne Sue Labine.

Ce sont les fraudes associées aux investissements qui ont connu l’accroissement le plus notable. Les pertes financières encourues par les Canadiens sont passées de 19 millions de dollars en 2020 à un peu plus de 113 millions de dollars en 2021.

En tout, 2016 Canadiens ont été victimes d’escroquerie de ce genre l’année dernière.

Si cette hausse est si fulgurante, c’est en raison des moyens diversifiés qu’utilisent les fraudeurs pour communiquer avec les victimes, selon Mme Labine.

Benoît Dupont, professeur à l’école de criminologie à l’Université de Montréal et titulaire des chaires de recherche canadiennes en cybersécurité et en prévention de la cybercriminalité, explique que le contexte a été favorable aux investissements, et par le fait même, aux fraudes.

Il y a beaucoup de gens qui se sont retrouvés avec des programmes de soutien du gouvernement, avec de l’argent en poche. Ou des gens qui avaient des trains de vie assez dispendieux, et qui du jour au lendemain se sont retrouvés avec beaucoup d’argent résiduel qu’ils ont peut-être cherché à remobiliser, dit-il.

Le Centre antifraude du Canada estime que les fraudes signalées ne représentent que 5 % des fraudes totales qui surviennent chaque année.

Les fraudeurs chérissent la cryptomonnaie

Jessie St-Cyr explique que les fraudeurs ont proliféré dans des domaines bien précis d’escroquerie : la cryptomonnaie, les prêts personnels, les achats en ligne, les rénovations domiciliaires et les tentatives d'hameçonnage.

La cryptomonnaie est le type de fraude le plus risqué pour l’année 2021, et cela l’est toujours. Je pense qu’il y a eu vraiment une effervescence autour de la cryptomonnaie, une popularité grandissante [...] Le problème avec ça, c’est que les fraudeurs vont toujours viser des sujets qui sont populaires, parce qu’ils savent qu’ils vont aller chercher plus de monde, et donc, plus d’argent.

Mme St-Cyr rappelle que seul Wealthsimple Crypto, une application permettant d’investir dans les cryptomonnaies, est enregistré auprès des autorités canadiennes, ce qui peut réduire le risque de fraude.

M. Dupont estime que les fraudes vont continuer à augmenter dans les prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !