•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aluminium : 6 M$ pour l’automatisation et 4 M$ pour l'utilisation dans les édifices

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest.

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

Québec octroie 10 millions de dollars pour soutenir l’innovation numérique dans le secteur de l’aluminium et favoriser son utilisation dans les édifices publics.

La ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, et la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours, en ont fait l’annonce jeudi après-midi lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel La Saguenéenne, à Chicoutimi.

L’investissement de 10 M$ s’inscrit dans le cadre de la Stratégie québécoise de développement de l’aluminium annoncée dans la région en novembre dernier par le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

La mairesse de Saguenay, Julie Dufour, a assisté à l’annonce accompagnée du conseiller Kevin Armstrong qui siège à la Table de concertation régionale sur l'aluminium.

Une cinquantaine d’entreprises seront soutenues

Six millions de dollars sont réservés au Réseau Trans-Al, qui accompagne des entreprises manufacturières oeuvrant dans la transformation de l’aluminium, pour renouveler une initiative nommée Alu 4.0.

Cette initiative présentée comme la locomotive numérique de l’aluminium a été mise en place en 2019 afin de favoriser l’automatisation et la robotisation au sein des entreprises du secteur de l’aluminium, en misant sur l’innovation numérique.

Ça peut aller de l'automatisation de différentes machines un peu plus intelligentes pour apporter de la valeur ajoutée en ayant moins, disons, besoin d'opérations manuelles. Ça peut aussi aller vers la robotisation, mais ça peut aller encore plus loin , a expliqué Hugues Blanchette, vice-président du Réseau Trans-Al, en donnant en exemple l’utilisation de l’intelligence artificielle.

En renouvelant Alu 4.0 aujourd'hui, on veut qu'une cinquantaine d'entreprises soient accompagnées et soutenues dans leur transformation numérique , a indiqué pour sa part la ministre Lecours.

Favoriser l’utilisation de l’aluminium dans la construction

Quatre millions sont également partagés à parts égales entre la Société d’habitation du Québec (SHQ) et la Société québécoise des infrastructures (SQI).

L’aide financière soutiendra les projets qui mettront en valeur l’utilisation de l’aluminium dans la construction ou encore la rénovation d’édifices publics.

C'est un programme pour encourager dans la construction à avoir des matériaux en aluminium, a mentionné la ministre Andrée Laforest.

Une Zone d’innovation de l’aluminium

La ministre Andrée Laforest a également laissé entendre lors de la conférence de presse que la région pourrait accueillir une zone d’innovation consacrée à l’aluminium, à l’image des deux premières zones d’innovation annoncées en février à Sherbrooke et à Bromont.

Une annonce serait attendue dans les prochains mois pour la création de cette Zone d’innovation de l’aluminium, qui vise à regrouper les entreprises du secteur et les acteurs de l’industrie.

Des investissements de Rio Tinto attendus

La ministre Andrée Laforest a d’ailleurs dit souhaiter des investissements de Rio Tinto au Saguenay-Lac-Saint-Jean dans la prochaine année.

« La compagnie respecte ses obligations, mais moi je pense que cette année, c'est une année que, considérant la valeur de l'aluminium, moi je me dis, ça nous prend des investissements chez nous. »

— Une citation de  Andrée Laforest, ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Elle a indiqué en marge de la conférence avoir eu plusieurs rencontres avec des représentants de la multinationale et s’attendre à de nouveaux investissements.

Quand la compagnie commence à visiter des installations, mais partout en région, je me dis qu'il y a des questions qui se posent, de par la compagnie Rio Tinto. Ça, pour moi, c'est un signal très très positif, a-t-elle affirmé. Il y a beaucoup de discussions également avec les gens de Rio Tinto.

Le prix de l’aluminium a atteint un prix record de 3849 $ américains la tonne, au début du mois, sur le marché des métaux de Londres (LME). Il a clôturé à 3258 $ mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !