•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un terrain et 100 000 $ pour la Ferme citoyenne de La Matanie

Un plan de fraises.

Petits jardins, formations, production pour les plus démunis, les promoteurs veulent développer l'autonomie alimentaire des citoyens par différentes activités issues de l'agriculture.

Photo : Radio-Canada

Le projet de créer une ferme citoyenne dans la MRC de La Matanie a franchi plusieurs étapes importantes au cours des derniers mois. L'organisme prévoit lancer ses activités dès cet été.

L'organisme à but non lucratif qui gère la création d'une ferme accessible à la population de la Matanie a reçu en prêt de la Ville de Matane un terrain d'un hectare, situé au nord du cégep.

La MRC de La Matanie a aussi versé 100 000 $ pour financer l’embauche d’un agent de liaison et d’un responsable agricole.

Petits jardins, formations, production pour les plus démunis, les promoteurs veulent développer l'autonomie alimentaire des citoyens par différentes activités issues de l'agriculture.

Dès cet été, des parcelles du terrain seront mises à disposition des résidents, selon Manon Maltais, présidente du conseil d'administration de la Ferme citoyenne de La Matanie.

Les responsables souhaitent toucher le plus grand nombre de personnes et d'organismes. Sur ces espaces, on vise à faire des cultures collectives, des parcelles sur lesquelles on pourra expérimenter des choses, et en profiter pour donner des formations. On aura aussi des petites parcelles individuelles qui pourraient être louées à des citoyens qui n’ont pas d’espace chez eux et réussir à se faire un jardin d’une taille qui leur convient.

« On s’affaire à faire le maximum pour que ça commence à bouger cet été sur notre terrain »

— Une citation de  Manon Maltais, présidente du conseil d'administration de la Ferme citoyenne de La Matanie

Des organismes communautaires pourront aussi louer ces parcelles de jardin.

On est vraiment ouvert à toutes les possibilités de partage et d’échange avec les organismes du milieu.

Selon les subventions qu’on recevra, on ne sait pas encore exactement quelle superficie on pourra aménager cette année, mais on a vraiment un beau potentiel de culture, ajoute Mme Maltais.

La Ferme citoyenne de La Matanie ne vise pas à faire compétition aux producteurs maraîchers locaux, comme les Jardins de l’Orme ou les Potagers Mycobio. Le projet s'inscrit plutôt dans une optique d’autonomie alimentaire afin, selon Manon Maltain, de rendre les citoyens plus autonomes et de répondre aux besoins des clientèles plus vulnérables.

L'organisme pourrait, par exemple, développer un système de paniers solidaires de légumes, de partage de récolte, illustre la président du conseil d'administration.

Trois personnes derrière un gros chèque de 100 000 dollars.

La Ferme citoyenne de La Matanie a reçu une subvention de la part de la MRC de La Matanie.

Photo : Gracieuseté de Manon Maltais.

La recherche de financement continue pour développer les infrastructures du projet, notamment l’accès à l’eau et la construction d’une serre.

Le projet de Ferme citoyenne de La Matanie a été lancé au printemps 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...