•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’École de médecine du Nord de l’Ontario augmente sa capacité d’accueil

L'établissement annonce 30 places supplémentaires au baccalauréat et 41 places de plus dans les programmes d'études supérieures

Le campus de Sudbury de l'École de médecine du Nord de l'Ontario.

Le campus de Sudbury de l'École de médecine du Nord de l'Ontario

Photo : CBC / Jenifer Norwell

Radio-Canada

L'École de médecine du Nord de l'Ontario (EMNO) accueillera 71 étudiants de plus dans ses programmes d'études de premier et de deuxième cycles au cours des cinq prochaines années.

Parmi ces 71 places, 30 seront allouées aux études de premier cycle et 41 seront réservées aux étudiants qui sont à la maîtrise ou au doctorat.

Il s'agit d'une augmentation importante considérant que l'établissement compte actuellement 64 places au baccalauréat et 65 places aux études supérieures.

Ces places additionnelles faciliteront l'accès aux services de santé dans toute la province, indique la ministre des Collèges et des Universités, Jill Dunlop, dans un communiqué de presse.

C'est incroyable, affirme la Dre Sarita Verma, doyenne et directrice générale de l'EMNO.

« Voilà plus d'une décennie que nous n'avons pas augmenté la capacité d'accueil des écoles de médecine en Ontario. »

— Une citation de  La Dre Sarita Verma, doyenne et directrice générale de l'École de médecine du Nord de l'Ontario

La Dre Verma explique qu'elle travaille de concert avec d'autres établissements depuis des années pour pouvoir accueillir plus d'étudiants.

La femme sourit à la caméra.

La Dre Sarita Verma est doyenne et directrice générale de l'École de médecine du Nord de l'Ontario (EMNO).

Photo : Markus Schwabe de CBC News

Une grave pénurie de médecins dans le Nord de l'Ontario

La pandémie a montré à quel point le Nord de l'Ontario a besoin de plus de médecins, rappelle-t-elle.

Même s'il faut six ans pour former un médecin, la directrice de l'EMNO estime que l'augmentation de la capacité d'accueil aura des bienfaits immédiats pour les établissements de santé de la région.

« Les étudiants aux études supérieures commenceront leurs stages et la situation va s'améliorer progressivement. »

— Une citation de  La Dre Sarita Verma, doyenne et directrice générale de l'École de médecine du Nord de l'Ontario

En novembre dernier, l'Association médicale de l'Ontario (AMO) a publié un rapport indiquant qu'il manque au moins 300 médecins dans le Nord de l'Ontario.

« Environ 17 % de nos étudiants s'identifient comme autochtones et 20 % s'identifient comme francophones. Quelque 80 % de nos étudiants sont originaires du Nord de l'Ontario, et la grande majorité d'entre eux restent dans la région après leurs études. »

— Une citation de  La Dre Sarita Verma, doyenne et directrice générale de l'École de médecine du Nord de l'Ontario

Des espaces additionnels partout dans la province

Au total, 455 places s'ajouteront à la capacité d'accueil des écoles de médecine de l'Ontario, a annoncé la province mardi.

Les universités Ryerson, Queen's et McMaster, ainsi que celles de Toronto et d'Ottawa, augmentent également leur capacité d'accueil.

Avec les informations de Sarah McMillan, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !