•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucune modification au projet de réaménagement du boulevard Saint-Joseph à Gatineau

Une rue en hiver avec un commerce et une voiture.

Le boulevard Saint-Joseph à Gatineau

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Radio-Canada

Le projet de réaménagement du boulevard Saint-Joseph était de retour au conseil municipal mardi soir. Une demande de modification visant à conserver des places de stationnement au détriment de l’ajout d’un trottoir a été rejetée par une majorité d'élus.

Le trottoir prévu au plan de réaménagement du boulevard Saint-Joseph, entre le boulevard Taché et la rue Saint-Jean Bosco sera donc maintenu.

La proposition du conseiller du district Manoir-des-Trembles–Val-Tétreau, Jocelyn Blondin, s’articulait autour de ce tronçon, qui a fait l’objet d’une consultation publique entre mars 2017 et l’automne 2018.

Entre autres, les travaux prévoient l’élargissement et l’ajout de trottoirs, de même que la construction et l’aménagement de liens cyclables.

La proposition de la Ville, c’est d’aménager un trottoir du côté est du boulevard Saint-Joseph [...] toute la partie où il n’y a aucune maison, aucun commerce, faisait valoir M. Blondin. Le trottoir doit longer le parc Saint-Jean Bosco.

Un banc devant une rue, en hiver.

La proposition du conseiller s’articule autour du tronçon entre la rue Saint-Jean Bosco et le boulevard Alexandre-Taché.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Selon le conseiller, l’ajout de ce trottoir au détriment de places de stationnement n’est pas favorable aux commerçants qui sont situés sur le côté ouest du boulevard.

J’ai rencontré tous les commerçants de ce tronçon, et ils sont d'accord, souhaitent maintenir ce stationnement-là parce qu'ils vont déjà en perdre un peu de l'autre côté quand on va élargir le trottoir et il va y avoir des réaménagements de verdure, plaidait-il.

L’élu a cependant dû défendre sa proposition auprès de ses collègues, mais en vain : 15 élus ont voté contre.

Le comité exécutif, qui a évalué la proposition du conseiller Blondin, jugeait qu'elle allait à l'encontre de la volonté de la Ville de créer des rues conviviales et de favoriser le transport actif.

Ça fait des années que je me bats pour un trottoir sur le boulevard Taché, à côté de l'école Jean-de-Brébeuf. Je ne suis pas capable de l'avoir, a déploré M. Blondin en mêlée de presse à l'issue du caucus préparatoire. On va mettre un trottoir où j'ai pas d'écoliers, il n'y a personne qui va circuler. Je suis rendu là.

Action vélo Outaouais s’oppose

Le tronçon visé par la proposition doit comporter un lien cyclable.

On constate que, si on met du stationnement sur rue [...] il n’y a pas de place pour faire une bande cyclable. À ce moment-là, il n’y a pas de place pour protéger un cycliste contre l'emportiérage, craignait le vice-président d’Action vélo Outaouais, Daniel Varin.

Selon Jocelyn Blondin, ce lien cyclable n'aurait pas été compromis puisqu’une partie aurait été sur le terrain du manège militaire Salaberry.

Action vélo Outaouais dénonçait toutefois des enjeux de sécurité et d’accessibilité.

M. Varin est habillé chaudement à côté de son vélo d'hiver.

Daniel Varin, vice-président d’Action vélo Outaouais

Photo : Radio-Canada

Notre préoccupation, en tant que simples citoyens, c'est les gens à mobilité réduite, les usagers du transport en commun, a mentionné M. Varin, et on en a aussi un peu ras le bol de la culture du tout à l'auto, dans laquelle on pense qu'il faut mettre du stationnement comme si les automobilistes étaient les seuls gens qui fréquentaient les commerces.

« Il y a un arrêt d'autobus à cet endroit-là. Si on est à mobilité réduite, si on a une poussette, bonne chance! »

— Une citation de  Daniel Varin, vice-président d’Action vélo Outaouais

La modification aurait entraîné des problèmes de sécurité non seulement pour les piétons, mais aussi pour les automobilistes qui, une fois stationnés, auraient dû traverser la rue pour se rendre dans les différents commerces, selon Action vélo Outaouais.

Daniel Varin qualifiait par ailleurs d’incompréhensible la proposition, considérant la consultation publique qui a eu lieu sur le projet.

Ça va complètement à l'encontre du principe de la consultation publique qu'il y a eu en 2018, déplorait-il. On a participé activement à cette consultation de large envergure.

Action vélo Outaouais se disait satisfait du plan d’aménagement, selon M. Varin, puisque la majorité de ses revendications avaient été respectées à l’époque.

Même son de cloche chez Action Gatineau

L'élu du district Hull-Wright, voisin du secteur concerné, s’opposait à ce que le conseil municipal aille à l’encontre du plan établi après consultation auprès des citoyens.

On a écouté les citoyens, on a fait un plan, mais là, tout à coup, on décide de changer le plan sans consulter les citoyens. Ce serait un très mauvais message, croit Steve Moran.

L’élu d’Action Gatineau dit vouloir rendre les rues de la ville plus conviviales pour favoriser les déplacements à pied et à bicyclette.

La motion viendrait enlever le trottoir pour cette partie, justement là où il y a un arrêt d'autobus, et donc, ce serait de réduire ou d'enlever la capacité de transport actif du côté est, déplorait-il.

Avec les informations de Rosalie Sinclair et Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !