•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Citoyens sur les antidépresseurs, Lévis abandonne le parc à chiens à Charny

Le parc canin de Lévis, d'une capacité de 30 chiens, est situé dans le parc de la Halte dans le secteur Charny.

Le parc canin de Lévis, d'une capacité de 30 chiens, est situé dans le parc de la Halte dans le secteur Charny.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Alors que des citoyens de Charny témoignent « vivre l'enfer » depuis qu'un parc canin a été aménagé dans leur voisinage il y a plus d'un an, la Ville de Lévis entend finalement leurs doléances et annonce qu'elle fermera l'installation.

La décision a été dévoilée aux citoyens présents lundi soir lors de la première séance du conseil municipal de la Ville de Lévis devant public depuis le début de la pandémie.

Sachez une chose. On s'en va vers une recommandation qui est en effet de changer le site d'endroit, a affirmé le maire Gilles Lehouillier.

Depuis son ouverture à l'été 2021, le parc canin a fait l'objet de vives critiques de la part des citoyens qui habitent à proximité. Achalandage, bruits, excréments : les résidents multipliaient les arguments contre l'installation mal-aimée.

La Ville de Lévis a même commandé une étude de bruit l'automne dernier qui a conclu que les niveaux de décibels enregistrés étaient conformes. L'analyse n'a pas assourdi les plaintes. La Ville a finalement changé de cap.

Nos équipes techniques en sont venues à la conclusion que, malgré les études qu'on pouvait avoir sur le bruit, il y avait vraiment des désagréments importants qui vous étaient imposés. On dirait que le bruit est plus agressif qu'on peut imaginer, a fait savoir le maire.

Des citoyens à bout de nerfs

Avant de démanteler l'installation, le conseil municipal doit adopter la recommandation du comité exécutif de la Ville. Ces étapes politiques et administratives usent la patience des citoyens qui demandent une fermeture rapide du parc canin.

Ça pressait dans mon cas d'avoir une date. Parce que, je vais vous dire bien franchement, dans un mois, mes antidépresseurs sont à renouveler. Je veux savoir si je continue ou pas, a prononcé avec émotion une citoyenne lors de la période de questions.

Un autre citoyen a ajouté que le bruit des jappements opposé au silence des élus municipaux sur ce dossier pendant plus d'un an a été vraiment souffrant pour lui et ses voisins.

Il faut vraiment changer l'approche. Il faut faire attention avec le monde qui est pris avec ces problèmes-là. Nous n'avons aucun recours, critique David Landry.

Le maire de Lévis n'a pu avancer une date de fermeture. Gilles Lehouillier a toutefois promis d'accélérer le tempo.

Trois parcs canins

La Ville de Lévis est donc à la recherche d'un autre site dans le secteur de Charny. L'objectif est d'aménager un parc canin dans chacun des trois arrondissements de Lévis.

On a demandé de nous identifier un site alternatif. Sur le territoire lévisien, on a peut-être 25 000 à 30 000 chiens. C'est sûr qu'il y a une demande sur les parcs canins, a soulevé Gilles Lehouillier.

La Ville assure que les futurs terrains seront plus isolés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !