•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président d’Unifor démissionne pour des raisons de santé

Chargement de l’image

Jerry Dias est à la tête d'Unifor depuis sa création en 2013. Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Le président national d’Unifor, Jerry Dias, a démissionné de son poste, avec effet immédiat, vendredi, pour des raisons de santé.

Dans un communiqué du syndicat dimanche, M. Dias, 63 ans, déclare être convaincu que la direction, le personnel et les sections locales continueront de faire d'Unifor une force audacieuse et progressiste pour les travailleurs d'un océan à l'autre.

M. Dias était en congé médical depuis le 6 février dernier pour soigner ses maux dont l’origine est tenue privée.

Au nom de nos membres et de notre équipe de direction, nous souhaitons bonne chance à Jerry et le remercions pour ses nombreuses et percutantes contributions aux travailleurs depuis de nombreuses années, poursuit la secrétaire-trésorière nationale, Lana Payne.

Le conseil exécutif national d'Unifor se réunira dans les prochains jours pour déterminer les prochaines étapes et prendre une décision concernant le poste laissé vacant.

Jerry Dias devait prendre sa retraite à la tête du syndicat lors d'une convention constitutionnelle prévue en août prochain, peut-on lire dans le communiqué.

À l'heure actuelle, une personne est candidate pour lui succéder. Il s'agit de Dave Cassidy, actuel dirigeant de la section locale 444 d'Unifor à Windsor.

Président d'Unifor depuis 2013

Le dirigeant syndical connu pour son franc-parler a été élu président national pour la première fois en août 2013, lors du congrès fondateur d’Unifor, puis a été réélu en 2016 et 2019.

« Après huit ans et demi, je peux dire avec fierté que nous avons bâti une organisation incroyable et fait d'Unifor le syndicat influent et prospère qu'il est aujourd'hui. »

— Une citation de  Jerry Dias, président démissionnaire d'Unifor

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada et représente 315 000 travailleurs.

Au cours de la pandémie, Jerry Dias a fait pression pour les droits des travailleurs, y compris le salaire de héros pour les employés d'épicerie en Colombie-Britannique.

L'année dernière, il a célébré les conventions collectives conclues par le syndicat avec les trois grands constructeurs automobiles – Ford, Stellantis et General Motors – garantissant des milliards de dollars en mises à niveau de fabrication et en s'engageant à produire des véhicules électriques et des batteries.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !