•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université de l’Alberta abandonne le port du masque obligatoire

Chargement de l’image

Les étudiants et les professeurs se disent surpris de la décision de la direction.

Photo : Radio-Canada / Laurent Pirot

Radio-Canada

Les étudiants, les employés et les visiteurs de l’Université de l’Alberta n’auront plus l’obligation de porter un masque dans les murs de l’établissement à compter du 16 mars. La direction de l'université fait ainsi volte-face par rapport à ce qu’elle a annoncé il y a à peine quelques semaines.

L’établissement universitaire en a fait l’annonce par une note sur son site Internet vendredi. Le port du masque devait, jusque-là, être obligatoire au moins jusqu’à la mi-avril.

Nous recommandons fortement à [ceux qui fréquentent l’Université] de continuer à porter un masque dans les lieux à forte circulation et dans les espaces à grande capacité, de même que là où [les gens] se tiennent proches les uns des autres, précise l’établissement dans sa note de vendredi.

Des étudiants et des professeurs surpris

Ce changement de politique sans préavis a surpris des étudiants et des professeurs.

Selon la professeure de chimie Jillian Buriak, les étudiants ont déjà eu leur lot de changements durant la pandémie et cette volte-face n’a rien pour les aider.

S’ils doivent assister à leurs cours en personne, c’est angoissant, explique-t-elle. Je m’inquiète du niveau de stress des étudiants parce que tout ce qu’ils font, ce sont des allers-retours en matière de mesures sanitaires, explique-t-elle.

Elle préférerait maintenir une certaine constance dans les politiques jusqu’à la fin de la session d’hiver.

On a dit aux étudiants qu’ils reviendraient avec des masques. Tenons-nous-en à cela! Si ça les aide à se sentir mieux, c’est une difficulté minime.

À l’Association des étudiants de l’Université de l’Alberta, le président Rowan Ley soutient que la levée du port du masque obligatoire inquiète les étudiants qui se retrouvent dans des classes bondées.

Personne n’a demandé ça, explique-t-il, ajoutant que plusieurs étudiants se sont inscrits à des cours en présentiel parce que le masque était obligatoire.

L’association étudiante distribue des masques KN95 et compte signifier son mécontentement à la direction la semaine prochaine.

Il n’y aura jamais de bon moment

Selon le vice-président aux installations et aux opérations et gestionnaire à la santé publique de l’établissement, Andrew Sharman, la décision a été prise en soirée jeudi.

Il n’y aura jamais de bon moment et nous aurons des commentaires négatifs de la communauté [universitaire], note-t-il.

Il ajoute que les discussions ont été lancées à la suite de l’annonce de la levée des obligations provinciale et municipale.

Andrew Sharman rappelle toutefois que le port du masque obligatoire n’est que suspendu et pourrait être imposé de nouveau si la pandémie l’exige.

Il croit tout de même que la plupart des étudiants et des employés continueront de porter le masque à l’intérieur.

D’autres établissements ont également levé l’obligation de porter le masque.

L’Université MacEwan a annoncé, le 9 mars, que le masque ne sera plus obligatoire à compter du 14 mars. Le Collège Norquest et l’Institut de technologie du nord de l’Alberta ont également levé le port obligatoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !