•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 ans de pandémie : François Legault fier de la « cohésion nationale »

Le drapeau du Québec en berne au-dessus de l'Assemblée nationale.

Le drapeau est en berne à l'Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

« Il y a deux ans, jour pour jour, on basculait tous ensemble dans un autre monde », écrit le premier ministre dans une lettre ouverte publiée dans les médias vendredi matin. Il décrit la fierté qu’il ressent face à l’esprit de cohésion nationale qui s’est développé pour combattre le virus.

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé déclarait officiellement que le monde était aux prises avec une pandémie. Contrairement à l’an dernier, le gouvernement caquiste a choisi de souligner cette date plus sobrement, sans cérémonie. Le drapeau du Québec est mis en berne à l’Assemblée nationale et aux autres édifices gouvernementaux.

François Legault rappelle que cette journée est consacrée à la mémoire des 14 141 Québécois qui ont succombé à cette maladie.

Le premier ministre a aussi eu un mot pour les personnes plus vulnérables, les travailleurs de la santé ainsi que les jeunes.

Le 11 mars me rappelle cette force de notre peuple. Mais ça me rappelle aussi les sacrifices énormes qu’on a dû faire, poursuit-il dans sa lettre (Nouvelle fenêtre).

Pas de commémoration?

L’opposition officielle à l’Assemblée remet en question le choix du gouvernement. Selon la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, les quelque 4000 personnes mortes au cours de la dernière année méritent elles aussi un moment plus solennel.

Nous avons toujours su qu’il basait ses actions sur les sondages et que ce n’est pas populaire de parler de pandémie, mais il y a un moment où il faut s’élever au-dessus de la mêlée, écrit-elle.

Le premier ministre Legault a expliqué avoir fait le choix de ne pas planifier de cérémonie de commémoration des victimes de la pandémie par respect pour les familles.

François Legault baisse la tête devant la couronne de fleurs.

Le premier ministre François Legault se recueille devant la couronne de fleurs lors de la cérémonie en hommage aux victimes de la COVID-19, l'an dernier.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le PLQ réitère que le gouvernement doit mettre en place une commission d’enquête pour déterminer clairement quelles ont été les bonnes et les mauvaises décisions prises au cours des 24 derniers mois.

Dans les derniers jours, Québec solidaire et le Parti québécois avaient également souligné l’importance de tenir une enquête publique, ainsi qu’une cérémonie officielle le 11 mars pour les victimes de la COVID.

Avec La Presse canadienne

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.