•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dennis King propose un plan pour rattraper le retard sur la taxation du carbone

Dennis King lors d'une conférence de presse devant le drapeau de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

L’Île-du-Prince-Édouard a pris du retard dans son plan de tarification du carbone. Maintenant, le premier ministre de la province, Dennis King, affirme qu’il proposera un plan hybride, avant le 1er avril, afin de remettre la province aux diapasons des objectifs établis par Ottawa.

Le taux de la taxe sur le carbone, fixé par le gouvernement fédéral, n’est pas au niveau souhaité.

La taxe sur le carbone de la province est toujours de 6,6 cents par litre, soit l'équivalent de 30 $ par tonne d'émissions. Lorsque le prix fédéral a atteint 40 $ il y a un an, M. King a déclaré que son gouvernement n'avait pas été en mesure de conclure un nouvel accord avec Ottawa.

Le 1er avril, le taux doit atteindre 50 $ la tonne selon les objectifs du gouvernement fédéral.

Le nouveau prix du carbone fera augmenter le prix de l'essence - déjà à un niveau record - de 4,4 cents par litre dans la province.

Des rabais à prévoir

Bien qu’il se fait avare de détails, M. King a déclaré mardi aux journalistes que le nouveau plan de taxation du carbone sera basé sur un modèle hybride.

Le coût de la nouvelle augmentation de la taxe sur le carbone sera reversé aux insulaires sous la forme d’un rabais ou de dividendes. Ce serait du nouveau pour les résidents de l’île.

Un réservoir de mazout le long du mur d'une maison.

Beaucoup d'insulaire chauffent encore leur maison au mazout.

Photo : CBC

Cependant, le niveau des recettes actuelles de la taxe sur le carbone - les 6,6 cents par litre d'essence que la province perçoit depuis 2020, soit environ 29 millions de dollars pour l'année budgétaire en cours - continuera d'être versé dans les coffres du gouvernement pour financer les efforts de réduction des émissions de la province.

Dennis King a tout de même avancé que les dividendes destinés aux résidents de l’île seront d’environ 100 $ ou moins pour la première année. Elle pourrait augmenter par la suite.

« Nous voulons continuer à aider les résidents de l'île à ne plus dépendre des combustibles fossiles.  »

— Une citation de  Dennis King, premier ministre de l'Î.-P.-É.

Par ailleurs, l’Île-du-Prince-Édouard offre des incitatifs pour aider les insulaires qui chauffent au mazout à passer à l’électricité. La province propose aussi des programmes pour l’achat de véhicules électriques en plus d’offrir un rabais de 100 $ pour l’achat d’un nouveau vélo.

De plus, Ottawa a donné le feu vert à l’île pour continuer d’exempter le mazout de la taxe sur le carbone pour une autre année, selon M. King.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !