•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bryan Adams sera intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Bryan Adams durant une performance à Toronto, en septembre 2017.

Bryan Adams sera honoré le 24 septembre à Toronto avec son proche collaborateur, Jim Vallance.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Canadian Press

Le rockeur canadien Bryan Adams est parmi les premières personnes sélectionnées pour être intronisées au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens cette année, aux côtés de son ami et collaborateur de longue date, l’auteur-compositeur Jim Vallance.

Les deux hommes seront honorés le 24 septembre prochain au Massey Hall à Toronto lors d’un gala qui mettra également en lumière le reste de la cohorte 2022, dont plusieurs noms restent à être annoncés.

Adams a rencontré Jim Vallance dans un magasin de disques à Vancouver à la fin des années 1970, donnant naissance à une collaboration de plusieurs décennies. Ensemble, ils ont composé le premier album de Bryan Adams, Cuts Like a Knife, paru en 1983.

Cette entrée en matière fracassante a permis au Canadien de remporter le prix du chanteur masculin de l’année aux prix Juno. Adams et Vallance ont également été sacrés compositeurs de l’année.

Reckless et Summer of ‘69

Le tandem a fait suite à ce premier album avec Reckless, qui s’est hissé en première position des palmarès au Canada et aux États-Unis avec des succès comme Summer of ‘69, Run to You et Heaven.

Bryan Adams a continué à pondre un éventail de chansons rock populaires, alors que Vallance a composé des pièces pour Glass Tiger, Anne Murray, Joan Jett et le groupe Heart, avec qui il a coécrit la chanson What About Love.

Les deux artistes se sont retrouvés en 2018 pour écrire la musique et les paroles de la pièce Pretty Woman: The Musical, présentée sur Broadway. Bryan Adams lancera vendredi son quinzième album studio, So Happy It Hurts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !