•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Investissement de 23 M$ pour la production télévisuelle en N.-É.

Chargement de l’image

Le chocolatier Tareq Hadhad (en haut à gauche) observe le directeur Jonathan Keisjer (au centre), qui supervise la production.

Photo : Radio-Canada / Peace By Chocolate - The Film/Facebook

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse va investir 23 millions $ pour soutenir la production cinématographique et télévisuelle. De ce montant 8 millions iront à la construction d'un plateau de tournage insonorisé.

Le premier ministre Tim Houston dit que ce financement est pour attirer les producteurs internationaux et leur montrer que la Nouvelle-Écosse est un endroit où ils peuvent faire des affaires.

« Évidemment il va avoir beaucoup plus d’opportunités! »

— Une citation de  Sébastien Labelle, comédien

Le cinéma est un élément crucial et croissant de l'économie de la Nouvelle-Écosse, dit Tim Houston. Ça crée des emplois, attire des investissements internationaux en plus de montrer au monde ce que la Nouvelle-Écosse a à offrir.

Le premier ministre affirme que le nouveau plateau est essentiel pour accroître la capacité de l'industrie à faire plus de travail tout au long de l'année.

L'installation devrait coûter 20 millions $, et plus de la moitié des coûts seront couverts par des investisseurs privés.

Chargement de l’image

La directrice générale de l'organisme Screen Nova Scotia, Laura Mackenzie, dit passer beaucoup de temps au téléphone avec des producteurs américains qui s'intéressent à la Nouvelle-Écosse (archives).

Photo : CBC/Craig Paisley

Mes collègues et moi sommes remplis d'émotions, d’excitation, de fierté et de gratitude, dit Laura Mackenzie, directrice générale, Screen Nova Scotia. C'est une journée historique et charnière pour nous.

Au cours de la pandémie, les restrictions sanitaires ont rendu le travail difficile pour les studios de production. La Nouvelle-Écosse est devenue très attrayante avec son faible taux d’infection.

Des productions de renom comme The Sinner et The Curse of Oak Island ont été tournées ici au cours des deux dernières années.

Plus de possibilités

Laura Mackenzie affirme que d’autres voulaient venir, mais la province n’avait pas l’infrastructure en place pour les accueillir.

Tout le monde voulait venir en Nouvelle-Écosse, dit-elle. Mais nous ne pouvions pas répondre à une telle demande.

Le volume de production en 2021 a quand même doublé, ce qui a injecté environ 180 millions $ dans l'économie en plus d’offrir près de 2 000 emplois. Les gens de l’industrie espèrent encore plus avec cet investissement.

C’est une très bonne nouvelle, dit le comédien Sébastien Labelle.

Chargement de l’image

Le comédien Sébastien Labelle a hâte de voir les nouvelles productions qui seront attirées par cet investissement dans l'industrie cinématographique de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

C’est une annonce qui va générer beaucoup plus d'opportunités d’emploi pour moi en tant que comédien, mais aussi pour tous les écrivains, réalisateurs et techniciens de l’industrie du film ici en Nouvelle-Écosse.

Le comédien explique que ce nouveau plateau va vraiment pouvoir élargir une industrie jusqu'ici très saisonnière.

Retour d’un crédit d’impôt

Le financement de la province comprend également 15 millions $ sur cinq ans pour stimuler les productions cinématographiques et télévisuelles locales.

Chargement de l’image

Manifestation de membres de l'industrie du cinéma et de la télévision devant l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse le 15 avril 2015, à Halifax.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Ce nouveau fonds est censé remplir un rôle similaire au programme d'incitation à l'industrie cinématographique que les libéraux avaient annulé en 2015.

Là-dessus, Sébastien Labelle croit que ce sont les multiples revendications de l’industrie qui ont fait pencher la balance.

La mobilisation et le ralliement de l'industrie ont été vraiment efficaces, croit le comédien.

Tout le monde dans l’industrie se réjouit de cette annonce-là.

En route pour Hollywood

Tim Houston se rendra à Los Angeles avec des représentants de l'industrie de la province du 12 au 16 mars pour rencontrer des dirigeants de Disney, Netflix, NBC Universal et d'autres studios pour promouvoir la Nouvelle-Écosse comme destination pour les productions.

Avec les informations de la Presse canadienne et d’Adrien Blanc de Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !