•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de réfugiés d’Ukraine a dépassé les 2 millions

Ce flux rapide de réfugiés est le plus important à survenir en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Une femme pleure en marchant dans une foule.

Des Ukrainiens qui fuient leur pays arrivent en Roumanie, le 7 mars 2022.

Photo : Getty Images / Andreea Campeanu

Agence France-Presse

Le nombre de réfugiés qui ont fui l'Ukraine depuis l'invasion par l'armée russe le 24 février a dépassé mardi les deux millions, selon le site Internet du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés qui en fait le décompte.

Le nombre s'établissait précisément à 2 011 312 personnes et la Pologne en a reçu plus de la moitié (1 204 403), selon le site.

Aujourd'hui, le flot de réfugiés venus d'Ukraine atteint 2 millions, a tweeté le haut-commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi, quelques minutes auparavant.

Il vient d'effectuer une visite en Roumanie, en Moldavie et en Pologne, trois des pays frontaliers de l'Ukraine qui accueillent le plus de gens qui ont fui leur pays après l'invasion.

M. Grandi a salué l'accueil exemplaire fourni par ces trois pays, lors d'une conférence de presse à Oslo.

Selon les derniers chiffres du HCR, la Roumanie et la Moldavie abritaient plus de 82 000 réfugiés chacune mardi. Un bon nombre des gens ayant fui l'Ukraine – essentiellement des femmes et des enfants – poursuivent ensuite leur route ailleurs en Europe pour rejoindre de la famille ou des amis.

M. Grandi a estimé que pour l'instant ces pays arrivent à gérer le flot des arrivées parce que ces réfugiés sont ceux qui ont quelques ressources. Bon nombre arrivent en voiture et, surtout, ils ont des connexions, ils peuvent aller là où ils ont de la famille, des amis, une communauté.

Il est possible que si la guerre continue [...], nous commencerons à voir des gens sans ressources ni connexions et ce sera un problème plus difficile à gérer pour les pays européens, il y aura besoin de plus de solidarité par tout le monde en Europe et au-delà pour leur accueil, a-t-il souligné.

Les guerres des Balkans, en Bosnie et au Kosovo, dans les années 1990 avaient aussi provoqué d'énormes flux de réfugiés, peut-être deux ou trois millions, mais sur une période de huit ans, a par ailleurs relevé M. Grandi. Là, c'est huit jours.

D'autres régions du monde ont vu cela, mais en Europe, c'est la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, a-t-il affirmé.

Après plusieurs tentatives sans lendemain, la Russie a promis d'ouvrir mardi matin des couloirs humanitaires pour permettre à des milliers de civils de fuir les principales villes ukrainiennes, sous le feu de l'artillerie russe depuis près de deux semaines.

Selon l'ONU, 4 millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !