•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bris d’une conduite d’eaux usées à Sept-Îles

Une pelle mécanique soulève de la terre.

Des travaux d'excavation sont en cours et devraient permettre d’évaluer l’ampleur de la fuite.

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

Un bris est survenu sur une importante conduite sanitaire à Sept-Îles, ce qui force la Ville à suspendre le traitement des eaux usées.

L'administration municipale demande aux citoyens de réduire au minimum leur utilisation d’eau afin de limiter le rejet d’eaux usées.

La Ville indique toutefois que le réseau d’aqueduc n’est pas en cause et que l’eau peut être consommée en toute sécurité.

Les camions de la Ville de Sept-Îles stationnés près du site où a été détectée la fuite.

La fuite a été détectée lundi en début d'après-midi.

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

L’avis touche plus particulièrement les secteurs du centre-ville, de la place de l’Anse et du secteur Ferland.

L’hiver complique l’excavation

Les équipes de la Ville espèrent réparer la fuite d’ici 24 à 72 heures.

Les travaux d’excavation pourraient toutefois être plus ardus en raison du sol gelé, d’après le directeur général de Sept-Îles, Patrick Gwilliam.

La machinerie lourde pousse des morceaux d'asphalte.

Le revêtement d'asphalte a été retiré sur une portion de la rue Brochu pour permettre les travaux d'excavation.

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

Ce dernier indique aussi que la rapidité des travaux dépendra de la proximité du lieu où l’eau a jailli de terre et l’endroit réel du bris sur la conduite.

Une particularité de ce bris-là, c’est qu’on est en condition hivernale et il faut espérer que le bris soit au même endroit d’où l’eau est sortie de terre. Si c’est le cas, ça va aller assez bien. Sinon, il va falloir continuer à excaver pour savoir où le bris a eu lieu, explique-t-il.

Un problème récurrent

C’est la quatrième fois en moins de deux ans que cette conduite de 4,5 km est touchée par un bris de la sorte.

Une usure prématurée du tuyau est en cause d’après Patrick Gwilliam, qui explique que tout est mis en œuvre pour trouver la cause de ce problème chronique.

Un tuyau d'égout brisé.

La première fuite sur cette conduite sanitaire a été détectée en octobre 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada

En attendant la réparation de la conduite, les rejets domestiques sont donc directement déversés dans la baie de Sept-Îles.

Les ministères de l’Environnement du Québec et du Canada auraient été informés de la situation selon la Municipalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !