•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 bonnes actions à poser pour aider les Ukrainiens

Des réfugiés, en habits et manteaux d'hiver, attendent en file. Autour d'eux, des tentes et des déchets.

Des réfugiés ukrainiens attendent des autobus après avoir traversé la frontière de la Pologne le 7 mars 2022.

Photo : Getty Images / LOUISA GOULIAMAKI

Alors que la guerre fait rage en Europe, la communauté ukrainienne du Québec a lancé lundi la campagne Sauver l’Ukraine (Nouvelle fenêtre). Même à distance, les Canadiens peuvent poser des gestes ou faire des dons pouvant améliorer grandement la vie de petits et grands Ukrainiens, plongés malgré eux dans un conflit meurtrier. Voici 6 bonnes actions réalisables, selon les propos tenus par Eugénie Viatchaninova, membre instigatrice de la campagne de financement d’urgence Sauver l’Ukraine.

1- Faire un don à la Croix-Rouge ou à la Fondation Canada-Ukraine

Les fonds récoltés par la Croix-Rouge canadienne (Nouvelle fenêtre) permettent entre autres d'envoyer du personnel et d'acheter du matériel d'urgence destiné aux Ukrainiens.

Les sommes récoltées par la Fondation Canada-Ukraine (Nouvelle fenêtre) servent notamment à des fins humanitaires en Ukraine ou à ses réfugiés qui sont désormais plus d'un million à avoir fui le pays depuis le début du conflit.

Des reçus fiscaux sont disponibles dans les deux cas.

Des personnes manifestent.

Plusieurs Canadiens sortent dans les rues pour montrer leur appui à l'Ukraine.

Photo : Radio-Canada


2 - Fournir des articles utiles à des soldats ou à des réfugiés

Des églises de Montréal comme l’église catholique ukrainienne Saint-Michel-Archange ou l'église de l’Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie ainsi que la communauté ukrainienne de Québec (Nouvelle fenêtre) font notamment des collectes de dons.

À Québec, un autre camion contenant une multitude de dons a quitté lundi à destination de Toronto.

Les dons les plus utiles, selon l'organisme Sauver l'Ukraine :

  • Médicaments (surtout des trousses de premiers soins). Le tout dans son emballage d'origine, stérile.
  • Vêtements pour soldats. À noter que les femmes représentent 15 % des forces armées ukrainiennes.
  • Collations protéinées.
  • Nourriture pour bébé ou lait maternisé.
  • Vêtements pour bébés et enfants - légèrement usés ou neufs.
  • Vêtements pour femmes - légèrement usés ou neufs.
  • Sacs de couchage.
Des boîtes et des gens.

La communauté ukrainienne de Québec récolte des dons. Des bénévoles ont fait le tri lundi avant d'envoyer les items vers Montréal, puis Toronto.

Photo : Gracieuseté


3 - Soutenir le processus visant à accueillir des réfugiés au Canada

Les Québécois peuvent par exemple proposer d'héberger une famille ukrainienne ou aider les réfugiés dans leurs démarches d’immigration au Canada.

Une page Facebook lancée par un avocat de Québec, Alexandre Dufresne, et intitulée Groupe d'aide - Canadiens hébergeant des réfugiés ukrainiens (Nouvelle fenêtre) compte d'ailleurs plusieurs centaines de membres peu après son lancement. Les gens donnent leur nom tant pour accueillir des familles que des personnes âgées seules, par exemple.

Un formulaire peut également être rempli sur la page du Congrès ukrainien canadien (Nouvelle fenêtre).

Il faudra les aider dans l'intégration linguistique, la formation et l'employabilité en bout de ligne. Il faudra aussi fournir d'autres types de soutien humanitaire aux demandeurs d'asile, réfugiés ou même les visiteurs temporaires, tels que des aliments pour bébés, des vêtements et des chaussures pour bébés, des vêtements et des chaussures pour adultes, des médicaments, des jouets, livres et fournitures scolaires, énumère Eugénie Viatchaninova.


4 - Offrir son expertise aux Ukrainiens

Plusieurs Canadiens peuvent d'ores et déjà lever la main pour aider les Ukrainiens. Comme ces médecins de Montréal qui offrent une formation en ligne en soins médicaux de survie à des Ukrainiens aux prises avec l'invasion russe.

Il y aura aussi un besoin de formateurs linguistiques (anglais et français), d'enseignants, de travailleurs sociaux et de psychologues pour les réfugiés ukrainiens au Canada et les personnes en Ukraine. Israël a déjà dépêché des psychologues pour soutenir les Ukrainiens, témoigne Eugénie Viatchaninova.


5 - Adopter un enfant ukrainien

Il y a beaucoup d'enfants qui se retrouvent maintenant sans parents qui sont dans des conditions désastreuses. Bien que le processus soit probablement lourd, les familles canadiennes qui souhaitent adopter pourraient éventuellement se tourner vers l'Ukraine, estime Mme Viatchaninova.

Des femmes tiennent leurs enfants dans leurs bras.

Des femmes ukrainiennes fuyant l'invasion de l'Ukraine par la Russie tiennent leurs enfants dans leurs bras à leur arrivée dans un camp temporaire à Przemysl, en Pologne.

Photo : Reuters / KAI PFAFFENBACH


6 - Soutenir les entreprises ukrainiennes canadiennes

De nombreuses entreprises ukrainiennes appuient leur pays d'origine. La Caisse populaire Desjardins Ukrainienne de Montréal soutient par exemple des programmes dans toute l'Ukraine depuis environ 70 ans.

La diaspora ukrainienne au Canada constitue la deuxième en importance dans le monde, après celle qui vit en Russie.

À noter que les personnes intéressées peuvent remplir un sondage (Nouvelle fenêtre) publié sur le site du Congrès canadien ukrainien. Celui-ci servira de base de données à la communauté canado-ukrainienne pour qu'elle sache dans quelle mesure les répondants peuvent l'aider.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !