•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le centre de dépistage du Port de Québec ferme ses portes

Une file de personnes.

Le centre de dépistage Dalhousie a fermé ses portes à Québec.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Signe encourageant d’une situation sanitaire qui s’améliore rapidement dans la région, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a procédé à la réduction de son offre de dépistage de la COVID-19.

Depuis dimanche, le centre de dépistage du Port de Québec a officiellement mis fin à ses activités. Les équipes mobiles de Charlevoix, qui se déplacent au besoin dans les milieux de vie, ont également cessé le dépistage les mardi et samedi. Le site satellite de l’équipe mobile du Jeffery Hale avait quant à lui fermé en janvier dernier.

Le centre de dépistage de La Malbaie a également réduit ses heures d’ouverture, et sera seulement accessible de 7 h à 15 h les lundi, mercredi et samedi, et de 9 h à 17 h les mardi, jeudi et vendredi.

Le CIUSSS en a fait l’annonce sur une publication Facebook samedi, invoquant une situation épidémiologique particulièrement encourageante dans la région.

Comme la diminution de nombre de cas entraîne naturellement une diminution des dépistages et que nous modulons notre offre de dépistage selon les besoins, nous sommes en mesure de cesser les activités de certains centres, ajoute par courriel une porte-parole du CIUSSS. L'organisme indique toutefois avoir un plan pour des espaces et effectifs supplémentaires si les besoins de dépistage augmentent à nouveau en raison de l'apparition d'un variant, par exemple.

À Québec, les cliniques du parc Colbert et de Beauport restent ouvertes pour l’instant. Celles de Beaupré, Donnacona, Baie-Saint-Paul et La Malbaie poursuivent également leurs activités.

En Chaudière-Appalaches, tous les centres de dépistage restent ouverts pour le moment, mais les heures d'activité seront réduites dès la semaine prochaine.

Rappelons que le dépistage dans les centres désignés reste accessible seulement à une clientèle prioritaire, soit majoritairement les travailleurs de la santé et les employés et les usagers des milieux jugés vulnérables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !