•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 1,2 million de personnes ont fui l’Ukraine

Une femme qui pleure enlace un homme sur le quai d'une station de train.

Un couple se dit au revoir à la station de train de Kiev, le 3 mars 2022. Les hommes en âge de se battre doivent demeurer en Ukraine.

Photo : Associated Press / Emilio Morenatti

Agence France-Presse

Le nombre de personnes ayant fui l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe s'élève désormais à 1,2 million, selon les derniers décomptes de l'ONU vendredi.

Le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) des Nations unies recensait exactement 1 209 976 réfugiés sur son site Internet, vendredi matin. Ce sont plus de 171 000 personnes de plus que lors du précédent bilan, jeudi.

Les autorités et l'ONU s'attendent à ce que le flot s'intensifie, l'armée russe semblant concentrer ses efforts sur des grandes villes ukrainiennes.

L'ONU a salué vendredi les informations selon lesquelles les deux parties avaient accepté de faciliter le passage sûr des civils hors des zones de combats. L'ONU n'avait pas encore été notifiée formellement de cet accord vendredi en fin de matinée.

Selon l'ONU, 4 millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre.

L'Ukraine est peuplée de plus de 37 millions de personnes dans les territoires contrôlés par Kiev – qui n'incluent donc pas la Crimée annexée par la Russie ni les zones sous contrôle séparatiste. Au total, le pays compte 44 millions d'habitants.

Le HCR essaye aussi d'éviter de compter deux fois des réfugiés qui passent la frontière dans un pays avant de poursuivre leur chemin ailleurs en Europe, voire plus loin.

Une foule de femmes aux visages inquiets ou en pleurs.

Des femmes et des enfants tentent de monter dans un train d'évacuation qui va de Kiev à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, le 3 mars 2022.

Photo : Associated Press / Emilio Morenatti

La Pologne à bras ouverts

La Pologne, qui a pris fait et cause pour l'Ukraine, accueille de très loin le plus grand nombre de réfugiés qui arrivent depuis le début de l'invasion russe. Au total, ils étaient 649 903 en Pologne, selon le décompte du HCR, soit 101 921 de plus que jeudi, et 54,2 % du total recensé.

Selon les gardes-frontières polonais, 624 500 personnes au total ont fui l'Ukraine vers la Pologne, selon des chiffres diffusés vendredi.

Avant cette crise, la Pologne abritait déjà environ 1,5 million d'Ukrainiens venus, pour la plupart, travailler dans ce pays membre de l'Union européenne.

Le nombre de réfugiés bondit aussi ailleurs

La Hongrie a accueilli 144 738 réfugiés ou 12 % du total et presque 12 000 de plus que la veille, selon le HCR.

Le pays compte cinq postes-frontières avec l'Ukraine, et plusieurs villes frontalières, comme Zahony, ont aménagé des bâtiments publics en centres de secours, où des civils hongrois viennent proposer vivres ou assistance.

Le nombre de réfugiés a bondi en Moldavie, passant à 103 254, soit 9,2 % du nombre total.

Une représentante du Haut-Commissariat aux réfugiés qui se trouve sur place en Moldavie soulignait vendredi lors d'un point de presse qu'une partie des réfugiés poursuivaient leur route jusqu'en Roumanie ou en Hongrie, souvent pour retrouver de la famille.

Une femme adossée à un mur est en pleurs.

Natalia, 57 ans, pleure en disant au revoir à sa fille et à son petit-fils, à la station de train de Kiev, le 3 mars 2022.

Photo : Associated Press / Emilio Morenatti

Quelque 90 329 personnes ont fui l'Ukraine et se sont réfugiées en Slovaquie, soit 7,5 % du total, selon le HCR.

En Roumanie, le HCR dénombre 57 194 réfugiés, soit environ 4,7 % du total. Deux camps ont été mis en place, un à Sighetu Marmatiei et l'autre à Siret.

Le HCR a aussi précisé que 110 876 personnes (9,2 % du total) avaient poursuivi leur route, une fois la frontière ukrainienne franchie, vers d'autres pays européens.

Quelque 53 300 personnes ont aussi trouvé refuge en Russie, soit 4,4 % du nombre total.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !