•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Campus Saint-Jean obtiendrait 13,4 M$ sur 3 ans d’Edmonton et Ottawa

L'édifice qui abrite le Campus Saint-Jean par une journée ensoleillée d'été. Sur la façade il est écrit : Faculté Saint-Jean, 8496 rue Marie-Anne Gaboury.

Le Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta a subi des compressions financières ces dernières années.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Le Campus Saint-Jean devrait obtenir prochainement un financement d'environ 13,4 millions de dollars sur trois ans, selon son doyen, Pierre-Yves Mocquais. Ce financement proviendrait d’une entente entre le gouvernement albertain et le gouvernement fédéral.

Pierre-Yves Mocquais affirme que sa demande de financement a été très bien reçue par le gouvernement fédéral et que le gouvernement provincial a décidé de jouer sa part.

L’annonce, qui détaillera la part du financement de chacun, est imminente, selon le doyen. Le ministère de l’Éducation supérieure de l’Alberta confirme qu’une entente de principe a été conclue avec le gouvernement fédéral, mais que rien d’officiel n’a encore été signé.

L’an dernier, le gouvernement fédéral a consacré une enveloppe de 121,3 millions de dollars sur trois ans au financement des établissements postsecondaires de langue minoritaire. Ottawa offrait au gouvernement albertain de payer 95 % de la première année d’une entente de financement.

Depuis trois ans, le Campus Saint-Jean a subi les contrecoups des compressions budgétaires du gouvernement de Jason Kenney.

Il a notamment supprimé un cinquième de ses cours à la rentrée de l’automne 2020.

L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) a d’ailleurs intenté une poursuite contre le gouvernement provincial et l’Université de l’Alberta au sujet du sous-financement allégué du Campus Saint-Jean en août 2020.

Des ressources additionnelles en classe

Selon Pierre-Yves Mocquais, ce financement signifie un renforcement des programmes, de la vie étudiante et des relations extérieures.

Concrètement, il anticipe la création de nouvelles salles de classe numériques et la possibilité d'accommoder des approches pédagogiques qui soient à la fois en présentiel et en ligne.

Cela va faire en sorte que, progressivement, tout le monde ait une nouvelle approche de l'enseignement. Ce n'est pas la technologie en soi qui est importante; c'est de réimaginer, repenser l'enseignement, explique le doyen, qui quittera son poste en juillet prochain.

Les besoins en infrastructures du Campus Saint-Jean ne seraient toutefois pas comblés par ce financement. Selon l’ACFA, un projet d'infrastructures de huit millions de dollars, appuyé par le gouvernement fédéral, est actuellement en suspens en raison de l'absence de fonds provinciaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !