•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Innus de Pessamit prêts à aller en cour pour défendre le caribou forestier

Un jeune caribou au pelage blanc et brun est recouvert partiellement de neige.

Un caribou forestier (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Le Conseil des Innus de Pessamit se dit prêt à aller devant les tribunaux pour dénoncer l'inaction du gouvernement du Québec en matière de protection du caribou forestier.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs déclarait dans son rapport d’inventaire de 2020 que la population de caribous du territoire du Pipmuakan, une partie du territoire ancestral innu situé au nord-ouest de la communauté, subit des perturbations élevées et qu'elle est dans un état précaire.

La semaine dernière, les communautés innues d’Essipit et de Mashteuiatsh ont entrepris un recours judiciaire en Cour supérieure.

Elles dénoncent le fait que Québec ne les a pas adéquatement consultées lors de l’élaboration d’un plan de protection pour le caribou forestier et son habitat.

Images aériennes de la région de Pessamit sur la Côte-Nord

Il faut entreprendre des actions plus rapidement pour protéger l'habitat du caribou forestier, estiment les Innus de Pessamit. (archives)

Photo : Radio-Canada

De son côté, Pessamit rappelle par communiqué que son projet d'aire protégée dans le territoire du Pipmuakan servirait justement à protéger l'habitat du caribou et la culture innue.

Le Conseil soutient également que le nombre de perturbations dans l’habitat du caribou ne cesse d'augmenter et que des consultations pour des récoltes de bois sur ce territoire sont encore menées auprès de la communauté.

En autorisant les coupes forestières dans les sites essentiels pour le maintien du caribou, puis en refusant de s’asseoir avec nous afin de discuter de la mise en place de solutions efficaces, le gouvernement nuit consciemment au maintien du lien fondamental qui nous unit à Atiku, le caribou, depuis des temps immémoriaux, déclare le vice-chef du Conseil des Innus de Pessamit, Jérôme Bacon St-Onge.

Le Conseil des Innus de Pessamit mentionne également qu'il craint que l'histoire des populations de caribous de Val-d’Or, de Charlevoix et de la Gaspésie se répète.

Le chef, Jean-Marie Vollant, indique être prêt à travailler avec le ministre fédéral de l'Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault. M. Guilbeault pressait Québec, en janvier, d'agir pour protéger le caribou.

Le gouvernement du Québec s'était ensuite défendu en affirmant en faire assez pour protéger cette espèce.

Avec la collaboration de Laurence Vachon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !