•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bleuetières : Oxford, Silver Valley Farms et une nouvelle entreprise sont sur les rangs

Des bleuets sauvages se trouvent toujours sur un plant.

La possibilité d'établir une bleuetière sur l'ancien champ de tir de Tracadie suscite beaucoup d'intérêt au sein de l'industrie.

Photo : Radio-Canada

Oxford Frozen Foods, de la Nouvelle-Écosse, Silver Valley Farms, de Maple Ridge, en Colombie-Britannique et EDEM Inc, une nouvelle entreprise de Bathurst, ont les yeux rivés sur l'ancien champ de tir de Tracadie pour y cultiver des bleuets sauvages.

Ces compagnies sont soumissionnaires pour les projets d'exploitation de bleuetières sur l'ancien champ de tir de Tracadie.

Un champ de bleuets sauvages de l'entreprise Oxford frozen foods.

Un champ de bleuets sauvages de l'entreprise Oxford frozen foods.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Il s'agit des appels d'offres pour les producteurs avec le volet « transformation ».

L'entreprise Oxford Frozen Foods, le géant néo-écossais de la transformation du bleuet sauvage, est déjà très présente dans la Péninsule acadienne. En 2016, elle a ouvert une usine à Bois-Gagnon, tout près de Saint-Isidore.

Sivler Valley Farms, de la Colombie-Britannique, se décrit, sur son site web, comme l'un des plus grands producteurs, acheteurs et distributeurs de bleuets en Amérique du Nord.

Des bleuets dans un champ.

Trois bleuetières ont soumis des propositions afin de pouvoir exploiter des terres sur l'ancien champ de tir de Tracadie.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Cette entreprise indique que son travail est de produire les bleuets les plus juteux, dodus et sains possibles.

On sait peu de choses sur la nouvelle compagnie, Edem Inc, de Bathurst, sinon qu'elle a été créée en décembre dernier. Son président, Daniel Paulin, préfère attendre que tout le processus d'attribution des projets soit complété avant d'en dire davantage.

La ministre de l'Agriculture rencontre des opposants

Par ailleurs, la ministre de l'Agriculture, Margaret Johnson, doit rencontrer ce vendredi à Fredericton le président du Club chasse et pêche de Tracadie, Mathieu Allard, et le représentant de la zone nord-est de la Fédération de la faune du Nouveau-Brunswick, Gilles Sonier.

Des gens marchent autour d'une camionnette jaune au centre d'une rue enneigée.

Manifestation à Tracadie le 5 février 2022, contre les bleuetières sur l'ancien champ de tir de Tracadie.

Photo : Radio-Canada / Yves Levesque

Ces derniers, qui craignent des dommages à l'environnement, vont tenter de convaincre la ministre de faire marche arrière et laisser tomber l'idée de permettre l'exploitation de nouvelles bleuetières sur l'ancien champ de tir de Tracadie.

Entre-temps, les travaux controversés de déboisement et de décontamination de la Défense nationale sur cette propriété de la province sont toujours suspendus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !