•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À près de 2 $ le litre, la C.-B. est en tête des coûts à la pompe au Canada

Des Britanno-Colombiens mettent de l'essence dans leur voiture. Le prix affiché à la pompe de 1,949 $.

Dans la vallée du Fraser, des stations-service affichent 1,94 $ le litre d'essence le 3 mars 2022.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms CBC

Radio-Canada

Depuis dix ans, la moyenne du prix de l’essence n’a jamais été aussi élevée en Colombie-Britannique, d’après le site GasBuddy, qui recense le prix à la pompe en temps réel. Et cette tendance n’est pas près de s'essouffler, craignent des experts.

Dans le Grand Victoria, le prix moyen à la pompe est évalué jeudi à 1,93 $, tandis qu’il s’élevait à 1,85 $ dans la vallée du Fraser et à 1,84 $ dans le Grand Vancouver. Ces prix sont les plus élevés au Canada, selon les estimations de GasBuddy.

Dans certaines stations-service de la province, les coûts affichés ont atteint 1,94 $ le litre d'essence.

Graphique qui montre le prix de l'essence régulière à la pompe, en moyenne, sur 12 mois en Colombie-Britannique, au Canada et aux États-Unis.

Tableau des prix au détail en moyenne sur 12 mois

Photo : GasBuddy.com (notre traduction)

Ces prix à la pompe pourraient encore augmenter avant que la situation ne s’améliore, avertit Mark Jaccard, professeur à l’École de gestion des ressources et de l’environnement de l’Université Simon-Fraser.

« Ils augmentent partout dans le monde, pas juste en Colombie-Britannique. »

— Une citation de  Mark Jaccard, économiste, École de gestion des ressources et de l’environnement, SFU

Parmi les régions qui recensent les coûts les plus élevés au Canada, on retrouve la province de Terre-Neuve-et-Labrador, qui enregistre 1,77 $ le litre.

Cette hausse fulgurante est en partie due au conflit qui fait rage entre la Russie et l’Ukraine, le pays de Vladimir Poutine produisant 10 % du pétrole mondial, explique-t-il. Les coûts du pétrole évoluent en fonction de l'approvisionnement, mais aussi des attentes et des craintes de la communauté internationale.

En plus de boycotter les ressources naturelles russes, certains pays, principalement d’Europe, tentent également de réduire leur dépendance aux énergies fossiles.

L’effet sur le long terme sera de baisser les prix du pétrole, mais pour le moment, on peut très bien les voir augmenter pendant cette transition, explique Mark Jaccard.

Une station d'essence qui indique 1,94 $ le litre.

Le coût de l'essence a explosé en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms CBC

Pas d’intervention de la province

Malgré des coûts records à la pompe, le gouvernement de la Colombie-Britannique ne prévoit pas s'immiscer. Le ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources pétrolières Bruce Ralston a affirmé que la province ne compte pas plafonner le prix de l'essence pour le moment.

Le gouvernement qui s'immisce sur le marché privé pour déterminer les prix de l’essence est une étape majeure qui peut avoir des conséquences imprévisibles, a-t-il justifié. Les compagnies pourraient se retourner, épuiser leurs stocks et faire augmenter encore davantage les prix, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !