•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba veut accélérer l’immigration des Ukrainiens dans la province

La première ministre du Manitoba, Heather Stefanson, parle aux journalistes lors du discours du Trône, le 23 novembre 2021.

La première ministre du Manitoba, Heather Stefanson, a dit qu'elle a contacté le gouvernement fédéral pour travailler ensemble sur l'accueil des Ukrainiens.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Le Manitoba accélérera le traitement des demandes d’immigration des Ukrainiens à travers son Programme des candidats de la province, a annoncé mercredi la première ministre Heather Stefanson.

Avant même l’invasion de l’Ukraine par la Russie, plus de 110 ressortissants ukrainiens tentaient déjà de s’établir au Manitoba.

Le gouvernement progressiste-conservateur se dit prêt à accueillir plus d’Ukrainiens alors que l’opération militaire russe en Ukraine s’intensifie.

Nous avons contacté le gouvernement fédéral. Nous travaillons en étroite collaboration avec lui pour nous assurer que nous pouvons accélérer le processus d'immigration, et nous avons clairement indiqué au gouvernement fédéral que nous aiderons en accueillant des réfugiés ici même au Manitoba, a déclaré Heather Stefanson lors de la période des questions à l'Assemblée législative.

Le NPD veut que la province fasse plus d’effort

Le gouvernement a déjà pris des mesures de rétorsion envers la Russie en retirant des produits russes de ses magasins d’alcool. Il a aussi promis 150 000 dollars d’aide humanitaire au Ukrainian Canadian Congress.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti libéral du Manitoba souhaitent plus d’actions avec l’instauration, par exemple, d’un programme de dons de contrepartie pour les Manitobains qui contribuent financièrement aux efforts de secours.

Le chef libéral Dougald Lamont a demandé à la province de développer une base de données consultable publiquement qui révélerait si une entreprise a un propriétaire caché pouvant être lié à la Russie.

Le fait est que si les gens veulent réellement geler les avoirs russes, nous devons savoir où ils se trouvent. Nous devons les trouver, a-t-il indiqué. Nous ne pouvons pas faire cela pour le moment, parce que le système d'enregistrement des entreprises du Manitoba ne le permet pas.

Winnipeg aussi veut faire sa part

Plus d’un million de personnes ont fui l’Ukraine, selon un dernier bilan de l’Organisation des Nations unies (ONU) présenté jeudi matin.

Le Manitoba compte plus de 180 000 personnes d’origine ukrainienne sur une population d'environ 1,34 million de personnes, ce qui en fait la plus grosse proportion de citoyens ukrainiens au Canada.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman, a aussi fait savoir au gouvernement fédéral que la capitale manitobaine était en mesure d’accueillir des réfugiés.

Dans une lettre adressée au premier ministre Justin Trudeau, Brian Bowman affirme que compte tenu de l'ampleur et du rythme implacables de la catastrophe humanitaire infligée à l'Ukraine, les Winnipégois savent également que le temps presse. Il ajoute : Veuillez nous faire savoir comment nous pouvons aider et quand nous pouvons aider à amener des réfugiés ukrainiens à Winnipeg.

Avec des informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !