•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ouverture de l'enquête sur l'affaire Ipperwash

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une commission d'enquête indépendante s'ouvre finalement, neuf ans après la mort de l'autochtone Dudley George, tué par la police provinciale ontarienne lors d'une manifestation dans le parc Ipperwash.

La commission d'enquête publique sur l'affaire Ipperwash entreprend, mardi en Ontario, ses travaux, près de neuf ans après la mort du manifestant autochtone Dudley George.

M. George, âgé de 38 ans, manifestait en compagnie d'une trentaine de personnes dans le parc Ipperwash, considéré par les premières Nations comme un lieu de sépulture sacré, quand la police provinciale ontarienne a ouvert le feu.

Le gouvernement conservateur de l'époque, dirigé par Mike Harris, a toujours refusé de faire la lumière sur les circonstances entourant la mort du manifestant non armé.

La famille de Dudley George persiste, quant à elle, à croire que c'est Mike Harris en personne qui avait fait pression sur la police pour qu'elle mette un terme à la manifestation.

Le reportage de Denis Babin

Gérard Malo couvre l'enquête

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.