•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix suspend ses productions et ses acquisitions russes

Une femme regarde les photographes lors d'un événement tapis rouge.

L'actrice russe Svetlana Khodtchenkova interprète le rôle-titre dans « Anna K », la première série dramatique russe produite par Netflix.

Photo : Getty Images / Antony Jones

Radio-Canada

Dans la foulée de l’invasion de l’Ukraine par le gouvernement russe, Netflix a annoncé qu'il mettait un frein à toutes ses collaborations cinématographiques et télévisuelles avec la Russie. Plus tôt cette semaine, la plateforme de visionnement en ligne avait aussi indiqué qu’elle ne diffuserait pas sur son service 20 chaînes de propagande liées au Kremlin.

Quatre séries télé, à différents stades de développement, sont touchées par cette directive, dont Anna K, une adaptation du classique de la littérature Anna Karénine, de Léon Tolstoï. Le tournage s’est déroulé l’an dernier à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Le rôle-titre est tenu par l’actrice russe Svetlana Khodtchenkova, une adhérente du parti Russie unie, proche de Vladimir Poutine.

Une autre série qui souffre de la décision de Netflix est Zato, un drame policier se déroulant après la chute de l’Union soviétique, que devait réaliser Darya Zhuk. La cinéaste bélarusse avait récolté des éloges pour son long métrage Le cygne de cristal, sorti en 2018. Le film avait été choisi par le Bélarus pour représenter le pays lors de la 91e cérémonie des Oscars.

Netflix a été lancé en Russie en 2021 et compte environ 1 million de personnes abonnées.

Selon une réglementation qui a été mise en place mardi par le régulateur des communications russe, la plateforme est tenue de diffuser une vingtaine de chaînes de télévision nationales, considérées par l'Occident comme vectrices de propagande.

Compte tenu de la situation actuelle, nous n’avons pas l’intention d’ajouter ces chaînes à notre service, a cependant déclaré lundi un porte-parole de Netflix au magazine Variety.

Avec les informations de Variety

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !