•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie ralentit en Mauricie et au Centre-du-Québec

L'affiche indiquant l'entrée du centre de vaccination à la bâtisse industrielle.

La bâtisse industrielle, à Trois-Rivières, sert actuellement de centre de vaccination contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

La COVID-19 s’efface de plus en plus du quotidien des Québécois, autant dans l’actualité qu’au point de vue de la santé publique. Les données permettent au gouvernement du Québec d’aller de l’avant avec son plan de déconfinement.

En Mauricie et au Centre-du-Québec, les signaux sont également encourageants. Les hospitalisations et les cas déclarés sont en forte baisse par rapport au pic observé au cours des derniers mois.

Le nombre de personnes nécessitant des soins hospitaliers a atteint un sommet depuis le début de la pandémie dans la région. Le 23 janvier, 231 patients qui ont contracté la maladie occupaient un lit dans les hôpitaux du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ). De ce nombre, 15 requéraient des soins intensifs.

Les dernières données montrent que 35 personnes sont actuellement à l’hôpital pour soigner des complications liées à la maladie, dont 4 sont aux soins intensifs.

Le tableau suivant compile les données de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), dont les chiffres diffèrent légèrement de ceux du CIUSSS MCQ. Ils prennent en compte les personnes rétablies de la COVID-19, mais qui nécessitent toujours des soins hospitaliers et les personnes positives à la COVID-19, mais hospitalisées pour une autre raison dans un autre secteur puisque leur condition ne nécessite pas de soins COVID.

Le nombre de décès attribuables à la maladie est également en déclin depuis le début de l’année.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Le 29 décembre, la région enregistrait 1379 nouveaux cas de COVID-19 en une seule journée. Depuis, le nombre n’a cessé de diminuer pour atteindre 63 le 1er mars.

Rappelons toutefois que l’accès aux tests PCR à l’ensemble de la population a pris fin le 5 janvier. Seules quelques clientèles prioritaires, comme le personnel de la santé, peuvent toujours y avoir accès. Ce changement a pour effet d’altérer les données sur les nouveaux cas.

La vaccination a elle aussi ralenti au cours des dernières semaines. Il faut dire que l’ensemble des groupes d’âge, à l’exception des 5 à 11 ans pour qui l’accès aux vaccins a été plus tardif, a dépassé le seuil de 75 % de population adéquatement vaccinée.

L’engouement pour la première et la deuxième dose s’est par ailleurs fait sentir entre la mi-décembre et la mi-janvier. Mais depuis, l’administration des doses de vaccins est en baisse.

De nouveaux assouplissements sanitaires sont entrés en vigueur le 28 février. Le gouvernement du Québec prévoit avoir mis fin à la grande majorité des mesures le 14 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !