•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse du taux directeur à 0,50 % au Canada

Le gouverneur Tiff Macklem entrant dans l'édifice ottavien de la Banque du Canada.

La Banque du Canada maintenait son taux directeur à 0,25 % depuis mars 2020.

Photo : Reuters / Blair Gable

Radio-Canada

La Banque du Canada a relevé, mercredi, son taux directeur à 0,50 %.

Cette hausse n'est pas une surprise, puisque la Banque du Canada avait déjà annoncé ses intentions il y a quelques semaines. En dépit des attentes, la hausse attendue avait toutefois été repoussée à plus tard, en janvier.

Le taux directeur avait donc été maintenu à 0,25 % pour un 22e mois de suite, malgré les poussées inflationnistes qui pèsent sur l'économie canadienne depuis l'an dernier.

La banque centrale explique que cette hausse intervient dans un contexte de crise politique mondiale en lien avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui est une nouvelle source majeure d’incertitude.

Les prix du pétrole et d’autres produits de base ont connu une hausse marquée. Cela fera monter l’inflation partout dans le monde, et les effets néfastes sur la confiance ainsi que les nouvelles perturbations de l’approvisionnement pourraient peser sur la croissance mondiale, met en garde la Banque du Canada.

La Banque du Canada a relevé, mercredi, son taux directeur à 0,50 %. Les explications de notre analyste Gérald Fillion.

Un 1er trimestre plus solide qu’on l’avait anticipé

Au Canada, la croissance économique a été très forte au quatrième trimestre de 2021, atteignant 6,7 %, peut-on lire dans le communiqué rendu public en matinée.

Cette progression, indique la Banque du Canada, est supérieure à la projection de la Banque et confirme sa perception que les capacités excédentaires de l’économie se sont résorbées.

En janvier, la reprise du marché du travail canadien a été entravée par le variant omicron, qui a entraîné des mises à pied temporaires dans les secteurs des services et un fort absentéisme des employés. Cependant, la reprise au sortir de la vague Omicron paraît maintenant bien entamée, estime la Banque du Canada, qui évoque une activité du logement plus élevée, ce qui amplifie les pressions sur les prix des logements.

Dans l’ensemble, la croissance au premier trimestre s’annonce à présent plus solide qu’on l’avait anticipé.

L'une des missions de la Banque du Canada est d’intervenir au besoin sur ses taux pour maintenir l’inflation dans une fourchette de 1 % à 3 % par an. Or, ce seuil a été dépassé dès avril 2021 et a continué à grimper depuis, jusqu'à atteindre 5,1 %, au début de l'année.

Il faut habituellement prévoir de 6 à 18 mois pour qu’une hausse du taux directeur ait un effet concret sur l'économie. Les analystes estiment cependant que le taux directeur atteindra 2 % d'ici la fin de l'année, et même 2,5 % l'an prochain. Avant la pandémie de COVID-19, il se situait à 1,75 % depuis octobre 2018.

La prochaine annonce de la Banque du Canada aura lieu le 13 avril prochain.

La FED vers une augmentation du taux directeur

Aux États-Unis, le patron de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, entend proposer une hausse des taux de 0,25 % dès la prochaine réunion du comité monétaire mi-mars.

Jerome Powell n'exclut une hausse plus forte si nécessaire lors de réunions à venir.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !