•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Europe pourrait donner un droit au séjour temporaire pour les réfugiés ukrainiens

Un homme tient un bébé à l'extérieur, l'hiver.

Les réfugiés pourraient avoir les mêmes protections, peu importe où ils se trouvent dans l'Union européenne.

Photo : afp via getty images / WOJTEK RADWANSKI

Reuters

La Commission européenne a proposé mercredi d’accorder une protection temporaire aux Ukrainiens se réfugiant dans l’Union européenne (UE) pour fuir la guerre, en leur octroyant des permis de séjour ainsi qu’en leur garantissant l’accès à l’éducation et au marché du travail.

L’ensemble de ceux qui fuient les bombes du président russe Vladimir Poutine sont les bienvenus en Europe. Nous fournirons une protection à ceux qui cherchent un abri et aiderons ceux qui cherchent un moyen sûr de regagner leur pays, déclare la présidente de la Commission européenne (CE), Ursula von der Leyen, citée dans un communiqué.

En pratique, la CE va proposer ce mercredi l’activation de la directive sur l’octroi d’une protection temporaire en cas d’afflux massif de personnes déplacées, qui permet d’harmoniser les conditions d’accueil dans l’ensemble des États membres.

Cette proposition sera discutée jeudi à un conseil réunissant les ministres de l’Intérieur des Vingt-Sept.

Une fois adoptée, cette protection temporaire s’appliquera immédiatement à l’ensemble des réfugiés ukrainiens pour un an. Elle est susceptible d’être prolongée jusqu’à trois ans, sauf si la situation en Ukraine s’améliore suffisamment pour permettre leur retour et la levée de ce régime.

Notre envoyée spéciale en Ukraine, Marie-Eve Bédard, se trouve près de la frontière entre la Pologne et l'Ukraine, où les réfugiés tentent de se mettre à l'abri.

Selon le dernier recensement du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, publié mercredi, le nombre de réfugiés fuyant l'Ukraine pour les pays voisins a bondi à plus de 835 000 personnes.

C'est un saut de presque 160 000 personnes par rapport au chiffre de 677 000 avancé la veille par le haut-commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi, lors d'un appel d'urgence concernant le financement de l'aide humanitaire pour l'Ukraine et les personnes qui ont fui les combats.

Une majorité de ces réfugiés, soit plus de 450 000, ont mis le cap sur la Pologne, selon un bilan établi mercredi par son ministre de l’Intérieur, Pawel Szefernaker.

Mardi, environ 98 000 Ukrainiens ont franchi la frontière polonaise, ce qui est un peu moins que les 100 000 de la veille.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !