•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monde culturel continue de protester contre l’invasion de l’Ukraine

Chargement de l’image

Le studio Warner Bros. a indiqué qu'au vu de la crise en Ukraine, il allait «mettre sur pause» la sortie du plus récent film de Batman, mettant en vedette Robert Pattinson.

Photo :  Capture d’écran - YouTube

Radio-Canada

Un peu moins d’une semaine après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, cette guerre a des répercussions sur le monde culturel.

Les géants du divertissement Disney, WarnerMedia et Sony Pictures ont suspendu la sortie de leurs films dans les salles de cinéma en Russie, imitant ainsi d'autres entreprises ayant choisi de se désengager, temporairement ou non, du pays.

Compte tenu de l'invasion [...] de l'Ukraine et de la crise humanitaire tragique, nous suspendons la sortie de films en salle en Russie, y compris le prochain Alerte rouge (Turning Red), de Pixar, a annoncé Disney dans un communiqué lundi.

Chargement de l’image

Une scène du film «Alerte rouge».

Photo :  Capture d’écran - YouTube

Nous prendrons des décisions commerciales futures en fonction de l'évolution de la situation, est-il ajouté.

En attendant, Disney affirme travailler avec des organisations non gouvernementales pour fournir une aide d'urgence et d'autres formes d'assistance humanitaire aux réfugiés.

Le conglomérat WarnerMedia a aussi indiqué qu'au vu de la crise en Ukraine, il allait mettre sur pause la sortie du plus récent film de Batman en Russie.

Sony Pictures, filiale du groupe japonais Sony, a pour sa part annoncé qu'elle suspendait le lancement de ses films dans les salles en Russie, dont celui de Morbius, sa nouvelle superproduction.

Nos pensées et nos prières vont à tous ceux qui sont touchés et nous espérons que cette crise sera résolue rapidement, a écrit Sony Pictures dans un communiqué.

Toujours dans le milieu du cinéma, le Festival de Cannes a déclaré qu’il n’accueillera pas la délégation officielle russe ou toute personne liée au gouvernement russe en mai prochain, à moins que la guerre ne s’achève d’ici là.

Quant à l’Académie européenne du cinéma, elle a décidé d’exclure les films russes des prochains Prix du cinéma européen.

Pas de pavillon russe à la Biennale de Venise

À la Biennale de Venise, qui commencera en avril, le pavillon russe restera fermé, car les artistes Alexandra Sukhareva et Kirill Savchenkov, ainsi que le conservateur Raimundas Malašauskas, ont décidé de se retirer de l'événement.

Il n’y a pas de place pour l’art quand des personnes civiles sont en train de mourir sous le feu des missiles, quand les citoyens et les citoyennes d’Ukraine se cachent dans des abris et quand les protestataires sont réduits au silence en Russie, ont déclaré Alexandra Sukhareva et Kirill Savchenkov dans un communiqué.

Chargement de l’image

Le chef d'orchestre russe Valery Gergiev lors d'un concert à Londres, en mai 2016

Photo : Getty Images / Stuart C. Wilson

Dans le milieu de la musique, les réactions se multiplient aussi. En Europe, l’Orchestre philharmonique de Munich a congédié mardi Valery Gergiev, le chef d’orchestre pro-Poutine que Yannick Nezet-Séguin avait remplacé la semaine dernière. La Scala, à Milan, le palais des festivals de Baden-Baden et la Philharmonie de l'Elbe, à Hambourg, ont également décidé de ne plus travailler avec le chef d'orchestre russe.

Lundi soir, avant la représentation de l’opéra Don Carlos, le chœur et l’orchestre du Metropolitan Opera de New York ont interprété l’hymne national de l’Ukraine.

Plusieurs artistes ont décidé d’annuler des concerts en Russie. C’est notamment le cas du groupe de rock américain Green Day et du groupe australien Nick Cave and the Bad Seeds.

Sur Instagram, le groupe de rock britannique Franz Ferdinand a expliqué que l’invasion de l’Ukraine était l’unique raison de l’annulation de ses concerts prévus à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

Nous avons parlé à beaucoup de nos amis en Russie par l’intermédiaire des réseaux sociaux et nous avons rencontré une opposition unanime à cette violence et une solidarité avec nos amis ukrainiens, a-t-il écrit.

Avec les informations de Agence France-Presse, Variety, et Guardian

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !