•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sylvain Gaudreault ne sollicitera pas de nouveau mandat dans Jonquière

Sylvain Gaudreault en conférence de presse.

Sylvain Gaudreault restera en fonction jusqu'à la fin de son mandat.

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Le député du Parti québécois (PQ) dans Jonquière, Sylvain Gaudreault, ne sera pas candidat lors des prochaines élections provinciales.

Celui qui représente la circonscription depuis 2007 a dévoilé ses intentions en conférence de presse mardi matin à Jonquière.

Sylvain Gaudreault affirme que le poids du quotidien commence à faire son oeuvre. Je sens maintenant que l’étincelle pour mener toutes ces batailles au parlement et ici dans la région s’est peu à peu éteinte. La réalité de l’action politique tous les jours me pèse de plus en plus. Avant qu’elle ne devienne trop lourde, j’aime mieux céder ma place à quelqu’un d’autre, indique-t-il.

« Je continuerai de vouloir changer le monde, mais différemment. »

— Une citation de  Sylvain Gaudreault, député de Jonquière

Le député assure qu’il restera en fonction jusqu’à la toute fin de son mandat, à l’automne. Après, il ignore ce que l’avenir lui réserve. Il demeure employé permanent du Cégep de Jonquière, où il enseignait en Art et technologie des médias avant d’être élu. Il affirme ne pas être intéressé pour l’instant à se lancer en politique municipale.

Sylvain Gaudreault et André Brassard-Aubin en conférence de presse.

Sylvain Gaudreault a été élu pour la première fois il y a 15 ans.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Chose certaine, il souhaite consacrer plus de temps à l’écriture. Il mentionne avoir adoré son expérience de rédaction qui a mené à la publication de son premier livre, en 2021, Pragmatique, quand le climat dicte l’action politique.

Malgré son départ de la politique active, il maintient que le Parti québécois garde toute sa confiance et conserve ses convictions.

« Je suis convaincu qu’on va arriver à l’indépendance du Québec. »

— Une citation de  Sylvain Gaudreault, député de Jonquière

Une longue expérience

Sylvain Gaudreault a été ministre des Transports et des Affaires municipales dans le gouvernement de Pauline Marois entre 2012 et 2014. Il a aussi fini deuxième, derrière Paul St-Pierre Plamondon, lors de la plus récente course à la chefferie du Parti québécois, en 2020. Il assure d’ailleurs que cette défaite crève-cœur a fait mal, mais qu’elle n’est pas à l’origine de sa décision.

Le député de Jonquière occupe plusieurs fonctions au sein du troisième groupe d’opposition à l’Assemblée nationale. Il est notamment responsable des dossiers touchant l’environnement, l’énergie et le travail, de même que ceux concernant le Conseil du Trésor.

Plusieurs électeurs déçus

Le départ à venir de Sylvain Gaudreault provoque de nombreuses réactions, à commencer par celles de ses propres électeurs. Plusieurs ne cachent pas leur déception de perdre leur député des 15 dernières années.

« Il s’occupait de tout, il prenait beaucoup de son temps et ne calculait pas.  »

— Une citation de  Une électrice de Jonquière

Sa grande disponibilité est saluée par de nombreux citoyens. Certains n'hésitent pas à émettre leur propre hypothèse sur sa décision. M. Gaudreault est un homme sensé. Il choisit ses batailles. Je présume qu’il a autre chose en vue pour une autre carrière, indique l'un des citoyens de la circonscription rencontré au hasard.

Je suis déçu, je l’aimais beaucoup, mentionne un autre. Il a travaillé fort et n’a pas lâché. C’est peut-être parce que le PQ n’a pas encore de grands leaders, je ne sais pas.

Sylvain Gaudreault debout à l'Assemblée nationale.

Le député Sylvain Gaudreault lors d'une intervention à l'Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada

Des réactions politiques nombreuses

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a remercié Sylvain Gaudreault pour le travail qu'il a accompli, notamment pour établir les priorités du PQ en matière d'environnement. Comme député, Sylvain a brillé par son intégrité, son dévouement envers les citoyens de Jonquière, et sa lutte de tous les instants pour créer un Québec plus juste, plus vert et, surtout, indépendant, a-t-il souligné dans un communiqué.

Dans la classe politique aussi les réactions se multiplient. La députée de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chicoutimi et ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, n'a que de bons mots pour son adversaire.

« On a travaillé plusieurs projets ensemble, c’est important. Il s’investit pour la circonscription de Jonquière. Je le félicite pour ses 15 ans en politique, c’est énorme, et je lui souhaite bonne chance pour la suite. »

— Une citation de  Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales

La mairesse de Saguenay, Julie Dufour, a également souligné mardi l'engagement de Sylvain Gaudreault envers sa circonscription.

« C’était un député très très très présent, effectivement. J’ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec M. Gaudreault. [...] Comme présidente d’arrondissement, il m’a toujours donné un coup de main, autant à ses citoyens. Quinze ans de vie politique, c’est pas rien. Je le remercie de nous avoir donné 15 ans collectivement. »

— Une citation de  Julie Dufour, mairesse de Saguenay

Le président du PQ dans cette circonscription, André Brassard-Aubin, a besoin d'un peu de temps pour digérer le départ éventuel son ami et député.

« On perd un homme de conviction, un homme dévoué. »

— Une citation de  André Brassard-Aubin, président du PQ dans Jonquière

L’organisation n’a appris la nouvelle que lundi. Le président préfère se donner quelques jours de réflexion avant de plancher sur la suite des choses, dont la recherche d’un nouveau candidat pour l’automne.

Avec les informations de Nicolas Saint-Pierre et de Myriam Gauthier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...