•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autriche: un scandale sexuel éclabousse des prêtres

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La justice autrichienne ouvre une enquête sur de possibles délits sexuels commis dans un séminaire, où plusieurs photographies à caractère pédophile ont été retrouvées sur les ordinateurs portables de certains prêtres.

La justice autrichienne a ouvert une enquête sur de possibles délits sexuels commis dans un séminaire de prêtres catholiques, où des photographies à caractère pédophile ont été retrouvées sur les ordinateurs portables de plusieurs prêtres.

Publiés lundi par l'hebdomadaire autrichien Profil, les clichés montrent des responsables du séminaire de Sankt Poelten, à 80 km à l'ouest de Vienne, caressant et embrassant leurs étudiants.

D'après l'hebdomadaire autrichien, le responsable du séminaire et son adjoint auraient eu des rapports sexuels avec des élèves, et des prêtres auraient utilisé des photos pédophiles pour se stimuler.

« Des bêtises de garçons »

Les deux responsables mis en cause sont des proches de l'évêque de Sankt Poelten, Kurt Krenn, connu pour ses positions ultra-conservatrices. L'évêque autrichien a tenté de minimiser l'affaire, qualifiant ces actes de « bêtises de garçons ». Ce qui s'est passé « n'a absolument rien à voir avec l'homosexualité », a-t-il affirmé, même s'il reconnaît l'existence d'une photo où l'on voit l'un des prêtres embrasser un jeune séminariste.

Le directeur du séminaire, Ulrich Kuechl, a démissionné la semaine dernière, après que les policiers eurent découvert sur des ordinateurs portables de l'établissement des milliers de photos pornographiques à contenu notamment pédophile et zoophile.

Au total, 40 000 photos ainsi que de nombreux films à contenu pornographique auraient été retrouvées dans les locaux du séminaire. Son adjoint, Wolfgang Rothe, a quant à lui annoncé sa démission, sans toutefois reconnaître sa responsabilité.

Selon Profil, l'évêque de Sankt Poelten aurait tenté d'intervenir auprès de la police pour freiner l'enquête. La radio autrichienne a annoncé que des responsables religieux autrichiens seraient sur le point de demander au Vatican qu'il soit démis de ses fonctions d'évêque.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.