•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Différents élus s’unissent pour la candidature de l’île d’Anticosti à l’UNESCO

Un chevreuil sur Anticosti.

Avant que l’île soit reconnue au Patrimoine mondial de l’UNESCO, elle sera évaluée, durant les 18 prochains mois, par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Des représentants des différents ordres de gouvernement ont annoncé le dépôt de la candidature de l'île d’Anticosti au Patrimoine mondial de l’UNESCO lors d’une conférence de presse virtuelle vendredi.

Le bien proposé pour inscription s’étend sur près de 550 kilomètres de côte, soit la totalité de la rive de l’île, à l’exception du village de Port-Menier, et inclut le lit majeur des rivières Jupiter et Vauréal, peut-on lire dans la proposition d’inscription d’Anticosti.

Selon le directeur scientifique du Comité de pilotage de la proposition d’inscription d’Anticosti, André Desrochers, l’île est le meilleur laboratoire naturel sur la planète pour étudier les fossiles et les couches sédimentaires de la première extinction de masse de la vie sur Terre à la fin de l’ordovicien.

« L’abondance, la diversité, et l’état de conservation des fossiles [sur l’île d’Anticosti] sont exceptionnels et permettent un travail scientifique de classe mondiale. »

— Une citation de  Selon la proposition d’inscription de l’île d’Anticosti déposée au Patrimoine mondial de l’UNESCO
Paysage depuis les rives de l'île d’Anticosti.

Québec avait attribué 1,2 M$ à la Municipalité de L’Île-d’Anticosti en 2020 pour lui permettre de faire avancer sa candidature.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Le ministre de l’Environnement du Canada, Steven Guilbeault, indique que l’objectif commun est de voir Anticosti inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en 2023.

Avant que l’île soit reconnue au Patrimoine mondial de l’UNESCO, elle sera évaluée, durant les 18 prochains mois, par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Si la candidature est conforme, elle sera examinée par le Comité du patrimoine mondial à l'été 2023, selon les règles du processus de nomination, a déclaré l’attaché de presse à l'UNESCO Thomas Mallard. 

Des représentants des communautés innues de Nutashkuan et d'Ekuanitshit se disent fiers de cette possibilité de reconnaissance par l’UNESCO.

C’est notamment parce que notre territoire ancestral, appelé Nitassinan, couvre une bonne partie d’Anticosti que nous sommes fortement attachés à ce projet, déclare le chef de la communauté innue de Nutashkuan, Réal Tettaut.

Du côté de Québec, le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, dit que l’île d’Anticosti est non seulement un trésor pour le Québec, mais pour le monde entier. Il ajoute qu’il serait très fier que l’île devienne le troisième site québécois inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Présentement, un total de 20 biens au Canada sont inscrits sur la Liste, dont l’arrondissement historique du Vieux-Québec ainsi que parc national de Miguasha, situé dans la péninsule de Gaspé.

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, espère que cette reconnaissance internationale va influencer des touristes étrangers à venir au Québec .

Des maisons sur le bord de la plage couverte de neige à Anticosti.

Pour figurer sur la Liste du patrimoine mondial, l’île d’Anticosti devra satisfaire au moins un des dix critères de sélection déterminés par l’UNESCO.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada la semaine dernière, le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël, affirmait que le fait d’être reconnu comme patrimoine mondial, ça attire des touristes, ça attire les gens pour venir voir qu'est-ce qu'il y a de si précieux sur cette grande île, pour mériter ce titre-là .

Quant à la mairesse de L'Île-d'Anticosti, Hélène Boulanger, elle mentionne que sa municipalité doit se préparer dès maintenant pour la multiplication des projets suscités par l’envergure et le prestige de cette candidature.

La proposition de candidature note aussi qu’une future équipe de gestion créée par le gouvernement du Québec appliquera les mesures législatives de protection, assumera les activités quotidiennes de gestion et surveillera les facteurs naturels et les activités humaines menaçant le bien et sa zone tampon.

Pour figurer sur la Liste du patrimoine mondial, l’île d’Anticosti  devra satisfaire au moins un des dix critères de sélection (Nouvelle fenêtre) déterminés par l’UNESCO.

Selon la proposition de la candidature, le huitième critère, soit d’être un exemple éminemment représentatif des grands stades de l'histoire de la terre, y compris le témoignage de la vie, de processus géologiques en cours dans le développement des formes terrestres ou d'éléments géomorphiques ou physiographiques ayant une grande signification sera pris en compte.  

Le gouvernement Trudeau avait inscrit en 2017 le site de l'île d’Anticosti sur la liste indicative du Canada.

En 2020, Québec avait attribué 1,2 million de dollars à la Municipalité de L’Île-d’Anticosti pour lui permettre d'avancer sa candidature.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !