•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yannick Nézet-Séguin remplace le chef d’orchestre Valery Gergiev, pro-Poutine

Le chef d’orchestre québécois Yannick Nézet-Seguin est le directeur musical du Metropolitan Opera (Met) de New York.

L'homme se tient debout devant un édifice et sourit.

Yannick Nézet-Séguin devant l'édifice qui abrite le Metropolitan Opera de New York.

Photo : Rose Callahan/New York Metropolitan Opera

Radio-Canada

Le célèbre chef d'orchestre russe Valery Gergiev, réputé proche de Vladimir Poutine, a été écarté à la dernière minute d'une série de représentations qui auront lieu cette fin de semaine au Carnegie Hall, à cause de l'invasion russe en Ukraine, selon ce qu'a annoncé jeudi la salle new-yorkaise.

Son remplacement au pied levé par le chef d’orchestre québécois Yannick Nézet-Seguin, qui est le directeur musical du Metropolitan Opera (Met) de New York et le chef principal de l'Orchestre Métropolitain (OM) de Montréal, a été annoncé conjointement par le Carnegie Hall et l'Orchestre philharmonique de Vienne, que Gergiev devait diriger pour trois concerts à partir de vendredi.

Ce changement est dû aux récents événements dans le monde, a dit à l'Agence France-Presse (AFP) une porte-parole du Carnegie Hall, alors qu'aucun motif n'est avancé dans le communiqué officiel.

Valery Gergiev dirige un concert.

Le chef d'orchestre russe Valery Gergiev lors d'un concert à Londres, en mai 2016

Photo : Getty Images / Stuart C. Wilson

Un appel à protester devant la prestigieuse salle de concert de Manhattan avait été lancé sur Facebook.

Le Carnegie Hall et l'Orchestre philharmonique de Vienne précisent également que le pianiste Denis Matsuev, qui soutient lui aussi Vladimir Poutine, sera absent vendredi, alors qu'il devait se produire en concert.

Un fidèle de Vladimir Poutine

Jeudi, la Scala de Milan a demandé à Valery Gergiev, le chef d'orchestre globe-trotter, de plaider publiquement pour une solution pacifique au conflit, en menaçant de se séparer de lui pour les deux prochaines représentations de La dame de pique, de Tchaïkovski, prévues entre le 5 et le 13 mars.

À Munich, le maire Dieter Reiter a pour sa part menacé de démettre Valery Gergiev de ses fonctions de chef d'orchestre principal de l'Orchestre philharmonique de Munich si ce dernier ne déclare pas publiquement d'ici lundi qu'il ne soutient pas l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

L'orchestre philharmonique de Rotterdam a également déclaré qu'il annulerait son Festival Gergiev, qu'il tient depuis 25 ans, si le chef d'orchestre ne cessait pas de soutenir le président Vladimir Poutine.

Directeur général du prestigieux théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, Valery Gergiev, 68 ans, est l'un des chefs d'orchestre les plus sollicités au monde.

Sa proximité avec Poutine, qu'il connaît depuis 1992, et sa loyauté au président russe quant à l'annexion de la Crimée, ainsi que sa participation à des concerts en Ossétie du Sud, bombardée, et à Palmyre aux côtés de l'armée syrienne, lui ont valu maintes polémiques cette dernière décennie.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !